Articles > A lire > Interventions du 1er secrétaire du PS

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Organisation de la Fédération du Parti socialiste  
  Popularité 85 % : Contrats aidés - 23/09/2010  
  Popularité 85 % : Déclaration à la presse - 24/04/2017  
  Popularité 81 % : Conseil municipal de Bar-le-Duc - 28 juin 2018  
  Popularité 81 % : Groupe des élus de gauche de Commercy (lettre ouverte au Maire)  
  Popularité 81 % : Conseil municipal - 29 juin 2017  
     

François Hollande à Toulon - 18/08/2007

Pré-rentrée pour le premier secrétaire du Parti socialiste.

Samedi 18 août, à Toulon, François Hollande a attaqué la politique fiscale du gouvernement et du président de la République. La présidence Sarkozy, "c’est une conjugaison entre une rupture en termes de style et une facture qui va être payée par tous. Il n’y a pas de rupture sur les contenus des politiques", a-t-il estimé.

"En matière économique, quand Madame Lagarde dit que l’économie française se porte plutôt bien, je dois constater qu’il y a soit un défaut d’information de la ministre soit un manque de transparence car l’économie française ne se porte pas bien", a poursuivi M. Hollande.
"Le paquet fiscal voté a coûté entre dix et treize milliards d’euros et n’a rien rapporté. L’économie française souffre d’un défaut de compétitivité et d’un haut niveau de déficit. Tout alourdissement des déficits est une traite que l’on tire sur les générations futures", a-t-il encore ajouté. Avant de préciser qu’il craignait, à la rentrée ou après les municipales, une hausse de la fiscalité locale et des franchises médicales, une hausse de la CRDS (Contribution au remboursement de la dette sociale, prélevée sur les salaires) et de la TVA.

"IL PARLE TOUT SEUL"
"Pour Nicolas Sarkozy, présider, c’est parler. Convenons qu’il préside beaucoup puisqu’il parle beaucoup", a-t-il ajouté, reprenant sa formule du début de l’été, le "coup d’éclat permanent" . Mais "il parle partout et surtout il parle tout seul", a déploré le député de Corrèze.

Avant la rentrée et la nouvelle session parlementaire extraordinaire, le PS adresse trois demandes au chef de l’Etat : transparence, sincérité et "éviter l’incantation" notamment dans le débat sur la récidive, relancé par l’enlèvement et le viol d’un petit garçon à Roubaix cette semaine. François Hollande craint "l’annonce d’une nouvelle loi, la sixième ou la septième" à l’issue de cette rencontre. Dans ce domaine, "on a moins besoin de loi que de moyens supplémentaires donnés aux magistrats et aux travailleurs sociaux ( ...) pour qu’aucun récidiviste ne puisse sortir sans contrôle ou accompagnement", a dit le premier secrétaire.

Interrogé sur les vacances du président de la République aux Etats-Unis, François Hollande s’est contenté d’affirmer qu’il ne souhaitait pas "aller chercher Nicolas Sarkozy sur son lieu de vacances mais sur ses lieux de travail et sur ses résultats".

François Hollande concentre ses critiques sur la politique fiscale de Nicolas Sarkozy - LEMONDE.FR avec AFP et Reuters | 18.08.07 |



  Derniers articles  
  13/07/2018 : Face au Président des riches,..... un parti pour tous les autres.  
  3/07/2018 : Conseil départemental de la Meuse - 12 juillet 2018  
  2/07/2018 : Quels moyens pour la France océanique ? - 28 juin 2018  
  2/07/2018 : Journée mondiale des réfugiés : le Parti socialiste inquiet des dérives au sein des démocraties - 20/06/2018  
  2/07/2018 : Les aides au logement (APL) encore ciblées par le gouvernement - 20/06/2018  
  2/07/2018 : Abandon des 1000 créations d’emplois en France par General Electric - 15/06/2018  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET