Articles > Les Elus de Gauche (en Meuse, en Europe) > Conseil départemental de la Meuse > Tribune dans le journal Meuse 55

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Organisation du Conseil général - 03/04/2011  
  Popularité 100 % : Installation le 20/03/2008  
  Popularité 100 % : Sections sportives dans nos collèges - AV - 07/08/2010  
  Popularité 100 % : Agenda de la semaine du 4 au 10 juin  
  Popularité 100 % : Revigny - pour joindre les candidats  
  Popularité 100 % : Délocalisation Air Liquide Wendling (Commercy) - AV - 19/11/2009  
     

Quel avenir pour les territoires ruraux ? septembre-octobre 2007

Quel avenir pour les territoires ruraux ?

A grand renfort de communication le Président du Conseil Général lançait en ce début d’année une campagne de sensibilisation à l’adresse des candidats à l’élection présidentielle afin de retenir leur attention sur les disparités territoriales et une nécessaire péréquation des aides de l’Etat : nombre de maires ont apporté leur soutien à cette démarche, preuve de l’intérêt et des attentes des Meusiens.
Malgré la réponse qu’avait alors faite le candidat devenu Président de la République, force est de constater que le sort de la ruralité ne fait pas partie des grandes questions qui le préoccupent. Pas plus d’ailleurs que le premier ministre qui, dans la Déclaration de politique générale prononcée devant l’assemblée nationale début juillet, mentionne simplement « la France rurale (...) dont le dynamisme sera soutenu ».
Ne nous y trompons pas, sans une politique volontariste impulsée au plus haut niveau de l’Etat, sans une prise de conscience de la place que peut jouer la ruralité au regard des enjeux économiques, sociaux, environnementaux, il sera bien difficile de redresser la barre.
La prochaine loi de finances sera un premier indicateur pertinent : le gouvernement soutenu par la majorité départementale meusienne aura-t-il une attention particulière pour les territoires les plus fragiles ? y a-t-il volonté politique de corriger ces inégalités ? Ou au contraire la « maîtrise des dépenses publiques » annoncée ne va-t-elle encore se faire en premier lieu au détriment des territoires les moins peuplés !
Nous savons déjà que le Revenu de Solidarité Active, que vient de lancer le gouvernement et destiné notamment à favoriser l’insertion des Rmistes, devrait être financé pour moitié par les départements. Le Président du Conseil général de notre département et sa majorité de droite ne se précipitent pas pour l’expérimenter.

Roger BEAUXEROIS, Roland CORRIER, Daniel LHUILLIER, Guy NAVEL, Jean PICART, Jean-Claude SALZIGER, Alain VERNEAU.



  Derniers articles  
  13/03/2019 : Le Parti socialiste lance ses propositions pour une Europe féministe - 08/03/2019  
  13/03/2019 : Le Parti socialiste fait du « bien manger » un enjeu majeur de notre société - 05/03/2019  
  13/03/2019 : La lettre d’Emmanuel Macron : des mots pour le dire, des actes pour se dédire - 05/03/2019  
  9/03/2019 : Tribune de l’Opposition « Attendez 15 ou 20 ans » ... et puis quoi encore ? - 03/2019  
  5/03/2019 : Le Parti socialiste saisit le CSA sur les atteintes au pluralisme - 25/02/2019  
  5/03/2019 : Algérie : le Parti socialiste solidaire des aspirations au changement - 04/03/2019  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET