Articles > A lire > Europe

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Suppressions d’emplois dans le Pays d’ETAIN - JP - 30/03/2006  
  Popularité 98 % : le 22 juin 2006 : il n’y a pas dans cet hémicycle des courageux et des lâches  
  Popularité 98 % : le 23 juin 2006 : Le service public doit apporter les formations professionnelles  
  Popularité 97 % : Les statuts  
  Popularité 96 % : Organisation de la Fédération du Parti socialiste  
  Popularité 86 % : Meuse : carte des cantons  
     

Martine Roure élue vice-Présidente du Parlement européen - 10/07/2007

Strasbourg, le 10 juillet 2007

Martine Roure élue vice-Présidente du Parlement européen

Les députés européens ont élu, le 10 juillet, la députée socialiste française Martine Roure comme vice-Présidente du Parlement européen. Elle succède à Pierre Moscovici qui quitte le Parlement européen pour devenir député national .

Martine Roure quittera prochainement son poste de coordinatrice à la commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures à laquelle elle avait été réélue en début d’année. Elle restera toutefois membre de cette commission dans laquelle elle a fourni jusqu’à présent un excellent travail.

En tant que coordinatrice elle s’était penchée sur un nombre de dossiers clés depuis 2004, tels que le sort des réfugiés illégaux en Europe et l’état des centres d’accueils se trouvant sur le territoire européen. Son rôle au sein de cette commission parlementaire a également permis le retrait du candidat-commissaire Buttiglione au poste de vice-président et commissaire de la justice, de la liberté et de la sécurité. Cela a montré son attachement intangible, ainsi que celle de sa délégation, aux valeurs européennes : non confusion du fait politique et du fait religieux ; non confusion des finances publiques et des financements politiques ; non-discrimination et égalité entre les sexes.

L’eurodéputée socialiste française a également été la force motrice sur le dossier de la protection des données des passagers aériens dans la lutte contre le terrorisme, et a été membre à part entière de la commission temporaire sur l’utilisation présumée de pays européens par la CIA pour le transport et la détention illégale de prisonniers.

Le travail de Martine Roure a été exemplaire dans ses charges de coordination des activités et son sens aigu de la diplomatie ont permis bon nombre de dossiers d’aboutir dans le respect des valeurs socialistes.

Les trois nouveaux députés européens de la Délégation socialiste française sont les suivants : Roselyne Lefrançois remplace Marie-Line Reynaud, Catherine Néris remplace Jean-Claude Fruteau, et Pierre Pribetich remplace Pierre Moscovici

Délégation socialiste française au Parlement européen



  Derniers articles  
  24/02/2018 : SYRIE : Urgence internationale : les lignes rouges sont franchies depuis trop longtemps - 20/02/2018  
  24/02/2018 : Asile-immigration : un projet de loi qui sacrifie la dignité ne peut être efficace ni équilibré - 24/02/2018  
  24/02/2018 : Tracer le sillon d’un modèle agricole qui concilie santé et environnement en assurant un juste revenu aux agriculteurs et à leurs familles - 24/02/2018  
  11/02/2018 : La Meuse abandonne sa ruralité - 01/2018  
  2/02/2018 : Logement : là encore, le gouvernement doit sortir du double langage - 30/01/2018  
  2/02/2018 : Le gouvernement doit sortir du double langage sur le #glyphosate - 28/01/2018  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET