Articles > Les Elus de Gauche (en Meuse, en Europe) > Conseil départemental de la Meuse > Tribune dans le journal Meuse 55

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Est Républicain - 05/02/2008  
  Popularité 90 % : Fonds d’accompagnement du laboratoire de Bure - DL - 17/12/2009  
  Popularité 90 % : Meuse : carte des cantons  
  Popularité 48 % : Leur politique d’affaiblissement de l’Ecole publique - 26/08/2008  
  Popularité 48 % : Chômage en août 2008 : une forte hausse - 30/09/2008  
  Popularité 48 % : IUT : l’inquiétude générale - 10/12/2008  
     

L’arrivée du TGV : des enjeux à bien mesurer - juin 2007

L’arrivée du TGV : des enjeux à bien mesurer.

Le 10 juin dernier, le TGV Est s’est ouvert aux usagers.

L’évènement a été célébré comme il se doit, en Meuse et tout au long de la Ligne. C’est en effet à la fois une réussite technologique et un magnifique outil de développement qui se proposent à notre département : la Gare Meuse-Voie Sacrée à moins d’une heure de Paris , en interconnexion avec les grandes régions françaises, dans quelques années ouverte vers les grands espaces européens.

Mais il ne faut pas se laisser griser par ces perspectives qui ne seront que mirages si l’analyse ne se fait pas plus globale sur les conséquences de cette arrivée en terme d’offre de service de transport ferroviaire.

D’une part l’arrivée du TGV réduit le nombre de liaisons avec Paris, elle porte un coup aux gares de Bar le Duc et Commercy et pénalise tout le sud du département. De plus les horaires, que ce soit à Issoncourt ou à Bar le Duc doivent être revus pour donner du sens aux dessertes, en terme d’impact économique comme pour l’ensemble des voyageurs. Enfin, la forte augmentation du coût des billets est inacceptable. Plus de 20% du coût de la ligne ont été pris en charge par les collectivités locales, Régions et Départements, c’est à dire par les impôts locaux, et le voyageur devra en plus supporter une hausse du billet comprise entre 20 et 30%.

La grande vitesse ne doit pas se mettre en place au détriment d’un aménagement durable du territoire, au risque de défavoriser encore les zones les plus fragiles. Nous attendons de l’exécutif départemental une action forte auprès des responsables nationaux et de la S.N.C.F. pour corriger la situation.

Roger BEAUXEROIS, Roland CORRIER, Daniel LHUILLIER, Guy NAVEL, Jean PICART, Jean-Claude SALZIGER, Alain VERNEAU.



  Derniers articles  
  4/01/2019 : Ensemble, rétablissons l’ISF ! Pour un referendum d’initiative partagée - 18/12/2018  
  21/12/2018 : Le Parti socialiste salue le Pacte mondial sur les migrations - 18 décembre 2018  
  17/12/2018 : COP24 : le strict minimum – et même moins – et une France aux abonnés absents - 16/12/2018  
  16/12/2018 : le Parti socialiste propose un autre plan ! - 12/12/2018  
  16/12/2018 : Les socialistes déposent une motion de censure contre le gouvernement - 11/12/2017  
  16/12/2018 : Déclaration universelle des droits de l’homme : 70 ans et une époque qui la met au défi - 10/12/2018  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET