Articles > Les élections > Elections (archives) > Election présidentielle 2007 > Politique énergétique et déchets nucléaires

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Conseil départemental - le nouvel exécutif (avec les délégations) - 11/04/2015  
  Popularité 100 % : Meuse : carte des cantons  
  Popularité 66 % : Foresterie : le Parlement européen fait feu de tout bois - 28/04/2015  
  Popularité 66 % : Importations d’OGM : une proposition dangereuse - 22/04/2015  
  Popularité 66 % : Assez des "blocages" irresponsables - 21/11/2013  
  Popularité 66 % : Une aide complémentaire à l’agriculture biologique - 17/03/2015  
     

Ségolène Royal : politique énergétique et déchets nucléaires - 17/04/2007

Consulter également la page Déchets nucléaires : "Il faudra trouver une autre solution que Bure"


La Croix de la Haute-Marne / propos recueillis par Bertrand Puysségur / 13.04.07 - Bruno Rebelle, conseiller de Ségolène Royal : "Il n’est pas responsable de proposer l’enfouissement"

Dans la presse quotidienne régionale, Ségolène Royal s’est exprimée sur le délicat problème des déchets nucléaires. Le quotidien Le Monde du 20 mars, rappelait que Ségolène Royal s’est dite "farouchement opposée à l’enfouissement" des déchets nucléaires, estimant que cette option est "un vrai scandale par rapport aux générations futures". Son conseiller à l’environnement, Bruno rebelle, ancien président de Greenpeace, reprécise la position de la candidate.

- La Croix de la Haute-Marne - Quelle est la position de Ségolène Royal sur le projet d’enfouissement des déchets nucléaires à Bure ?
- Bruno Rebelle : Elle a dit effectivement qu’il n’est pas responsable de proposer l’enfouissement. C’est la réversibilité qui doit guider la décision. Or, les recherches ont surtout porté sur l’enfouissement au détriment des deux autres solutions, la transmutation et l’entreposage en sub-surface. On nous dit qu’il faut encore 10 ans de recherches pour garantir la réversibilité. Mais l’enfouissement ne garantit pas la réversibilité.

- Quelle solution a la préférence de la candidate ?
- Le stockage en sub-surface plus ou moins profond est réversible. Il faut pouvoir à tout moment pouvoir reprendre les colis pour les réinjecter vers les filières et les reconditionner. A Bure, on a fait un trou, on stocke et on n’y touche plus. Ce n’est pas de la réversibilité.

- Selon vous la réversibilité n’est pas garantie à Bure...
- Tel que le centre de stockage est conçu, non. Si l’Andra dit "nous garantissons une méthode de stockage pour retravailler les colis" , il faudra le prouver.

- Si Ségolène Royal est élue, Bure ferme ?
- Non, pour le moment c’est un trou. Bure ne pourra fonctionner que si la réversibilité est possible. Mais il paraît difficile que Ségolène Royal retienne cette solution.


Document(s) associé(s)

document (PDF)
document (PDF)

  Derniers articles  
  23/01/2019 : Voeux d’Olivier Faure à la presse - 18 janvier 2019  
  23/01/2019 : Le Parti socialiste appelle France 2 à réviser sa programmation - 23/01/2019  
  4/01/2019 : Ensemble, rétablissons l’ISF ! Pour un referendum d’initiative partagée - 18/12/2018  
  21/12/2018 : Le Parti socialiste salue le Pacte mondial sur les migrations - 18 décembre 2018  
  17/12/2018 : COP24 : le strict minimum – et même moins – et une France aux abonnés absents - 16/12/2018  
  16/12/2018 : le Parti socialiste propose un autre plan ! - 12/12/2018  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET