Articles > Les élections > Elections (archives) > Election présidentielle 2007

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Agenda de la semaine du 14 au 18 mai  
  Popularité 100 % : Dieue : carte du canton  
  Popularité 100 % : Bar-le-Duc 1 : les candidats et le canton  
  Popularité 100 % : Revigny - pour joindre les candidats  
  Popularité 100 % : Résultats du 1er tour (10 juin 2012) - nord meusien  
  Popularité 100 % : Les Conseillers départementaux du Groupe des Elus de Gauche - 04/2015  
     

A Carmaux, Ségolène Royal reprend le flambeau de Jean Jaurès - 06/04/2007

CARMAUX (Tarn), 6 avr 2007 (AFP) - Ségolène Royal a voulu reprendre le flambeau de Jean Jaurès, dont elle a exalté la mémoire lors d’une réunion publique vendredi soir à Carmaux (Tarn), le fief du fondateur du Parti socialiste (à l’époque SFIO) en 1905.
"Ici à Carmaux, on sait ce que c’est que de lutter", s’est exclamée la candidate socialiste à la présidentielle dans l’ex-cité minière où Jean Jaurès s’était illustré dans la défense des mineurs en grève au tournant du XXe siècle, alors qu’il n’était pas encore socialiste.
Ségolène Royal a célébré Jaurès "révolté par la dure condition ouvrière de son temps" et qui "n’hésite pas à se ranger du côté de ceux qui luttent pour leur dignité".
Le député de Carmaux "dénonçait un système de métal qui traite les hommes comme une marchandise (...), moi je dis la même chose aujourd’hui", a-t-elle ajouté, en présence du président de Midi-Pyrénées Martin Malvy et du député actuel de la circonscription, Paul Quilès.
Mais, a soutenu la candidate socialiste, Jean Jaurès est aussi celui qui "a assumé le devoir d’invention" et s’est "affranchi des dogmes". Aujourd’hui aussi, a-t-elle lancé, "n’ayons peur d’aucune idée, n’ayons pas peur d’avancer, répondons aux problèmes, au désespoir, mettons en mouvement nos intelligences collectives à l’abri de tous les dogmes".
C’est dans ce cadre que Ségolène Royal a resitué le "Contrat nouvelle chance" - une formule évoquant le "Contrat nouvelle embauche" qu’elle veut supprimer -, commettant un lapsus pour parler du "Contrat première chance".
"J’ai le souci de l’efficacité" pour "ceux qui sont désespérés de quelque chose qui ne vient pas". "Avec moi, quelque chose viendra parce que j’aurai la force de bousculer tout ça et que j’ai compris vos impatiences", a-t-elle affirmé, sous de vifs applaudissements.
Dans cette région où est parlé l’occitan, Ségolène Royal s’est déclarée "favorable à l’enseignement des langues régionales" qui "enrichissent l’identité nationale". "Nous ratifierons la charte des langues régionales", a-t-elle réaffirmé.
Elle s’est aussi prononcée pour "une Europe capable de protéger les siens d’une mondialisation mal maîtrisée", tout en se défendant d’être nationaliste. "Un peu d’internationalisme éloigne de la patrie, mais beaucoup y ramène", a-t-elle dit, citant Jean Jaurès.



  Derniers articles  
  4/01/2019 : Ensemble, rétablissons l’ISF ! Pour un referendum d’initiative partagée - 18/12/2018  
  21/12/2018 : Le Parti socialiste salue le Pacte mondial sur les migrations - 18 décembre 2018  
  17/12/2018 : COP24 : le strict minimum – et même moins – et une France aux abonnés absents - 16/12/2018  
  16/12/2018 : le Parti socialiste propose un autre plan ! - 12/12/2018  
  16/12/2018 : Les socialistes déposent une motion de censure contre le gouvernement - 11/12/2017  
  16/12/2018 : Déclaration universelle des droits de l’homme : 70 ans et une époque qui la met au défi - 10/12/2018  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET