Articles > A lire > Environnement et écologie > Développement durable

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Suppressions d’emplois dans le Pays d’ETAIN - JP - 30/03/2006  
  Popularité 98 % : le 22 juin 2006 : il n’y a pas dans cet hémicycle des courageux et des lâches  
  Popularité 98 % : le 23 juin 2006 : Le service public doit apporter les formations professionnelles  
  Popularité 97 % : Les statuts  
  Popularité 96 % : Organisation de la Fédération du Parti socialiste  
  Popularité 86 % : Meuse : carte des cantons  
     

Les déchets déjà recyclés sont ceux que nous ne produisons pas ! - 09/12/2006

Les déchets déjà recyclés sont ceux que nous ne produisons pas !

Cette année, du 9 au 15 octobre, l’ADEME (Agence nationale de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) et le Ministère de l’Ecologie organisaient la semaine de la réduction des déchets intitulée « Réduisons nos déchets, ça déborde ! ».

Quel en est donc l’intérêt ?

Même si le réflexe du tri et de la collecte sélective est aujourd’hui rentré dans nos habitudes de consommateur, les déchets continuent à coûter cher pour leur traitement à travers les filières de recyclage avec au préalable du transport routier (donc de l’énergie consommée) pour les acheminer sur le lieu de retraitement.

Par ailleurs, tous nos déchets ne sont pas recyclables, aussi cette partie résiduelle est brûlée dans un incinérateur ; ainsi, il reste toujours des déchets ultimes qui seront transportés (encore de l’énergie consommée) puis stockés dans des centres d’enfouissement techniques. Camion après camion, ces décharges se remplissent et il faudra trouver, le moment venu, de nouveaux lieux de stockage.

Mais comment réduire le volume de ces déchets ?

C’est au consommateur d’agir et nous sommes tous des consommateurs ! C’est pourquoi l’ADEME nous invite à faire des choix au moment de nos achats : « refuser le sur-emballage, préférer par exemple le vrac et la découpe aux produits en barquettes, les grands conditionnements aux mini-portions, les concentrés ou encore les recharges ».

Cette réduction des déchets à la source permet de réduire le coût de la création des emballages, du transport des produits, puis du retraitement des déchets, que ceux-ci soient recyclables ou non. Notre attitude de résistance citoyenne amènera nécessairement les producteurs à modifier les modalités d’emballage.

Tous les transports nécessitent de l’énergie (pour l’instant d’origine fossile) avec production de gaz à effet de serre (et les conséquences sur le réchauffement climatique).

Alors, chiche ! on se mobilise pour réduire nos déchets ?

Pour en savoir plus, on peut visiter utilement le site internet Réduisons nos déchets, ça déborde !



  Derniers articles  
  24/02/2018 : SYRIE : Urgence internationale : les lignes rouges sont franchies depuis trop longtemps - 20/02/2018  
  24/02/2018 : Asile-immigration : un projet de loi qui sacrifie la dignité ne peut être efficace ni équilibré - 24/02/2018  
  24/02/2018 : Tracer le sillon d’un modèle agricole qui concilie santé et environnement en assurant un juste revenu aux agriculteurs et à leurs familles - 24/02/2018  
  11/02/2018 : La Meuse abandonne sa ruralité - 01/2018  
  2/02/2018 : Logement : là encore, le gouvernement doit sortir du double langage - 30/01/2018  
  2/02/2018 : Le gouvernement doit sortir du double langage sur le #glyphosate - 28/01/2018  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET