Articles > A lire > Autre

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Le #17h épisode 60 – Jean-Christophe Cambadélis... - 09/11/2016  
  Popularité 100 % : Le Parlement européen envoie un message fort pour lutter contre le dumping social en Europe - 14/09/2016  
  Popularité 100 % : Conseil communautaire de Bar-le-Duc Sud Meuse - 26 septembre 2016  
  Popularité 100 % : Barroso, Kroes… les sans-gêne - 21/09/2016  
  Popularité 100 % : Loi Sapin 2 : des avancées majeures pour la transparence, la lutte contre la corruption et la démocratie - 08/11/2016  
  Popularité 100 % : Primaires citoyennes : je suis volontaire  
     

Protection du littoral : le gouvernement fait marche arrière ! - 01/06/2018

Protection du littoral : le gouvernement fait marche arrière !

Communiqué du 01 juin 2018

  • Ericka BAREIGTS, Secrétaire nationale à la France océanique et croissance bleue

Lors des débats en commission sur le Projet de loi Evolution du Logement et Aménagement du Numérique (ELAN), des députés La République en Marche (LREM) ont voté, avec le soutien du gouvernement, un détricotage majeur de la Loi Littoral de 1986.

Ces députés proposaient d’autoriser la construction « d’équipements collectifs » – notion bien floue qui peut justifier des projets privés ! – sur le littoral des îles de l’Hexagone, de Corse et des Outre-mer. Pourquoi ces territoires devraient-ils avoir une protection de l’environnement au rabais contrairement au reste du pays ? Pourquoi cette démarche s’est-elle faite en catimini sans consulter et informer les élus, sans étude d’impact de ce changement majeur ? Pourquoi les Outre-mer, qui forment 95% de l’espace maritime français, la Corse ou les îles de l’Hexagone ne pourraient-ils pas préserver leurs paysages exceptionnels de la bétonisation comme les côtes de l’Hexagone ?

Très inquiets du détricotage de la Loi Littoral, nous avons déposé, avec mon collègue, François PUPPONI, des amendements visant à supprimer cette mesure de régression. Aujourd’hui, au terme de débats musclés en séance, le gouvernement a reconnu son erreur : nos amendements visant à supprimer l’article du projet de loi ont été adoptés à l’unanimité. Notre biodiversité et nos paysages magnifiques demeureront protégés.

Pour mémoire, la loi Littoral, du 3 janvier 1986, proposée par le gouvernement de Laurent Fabius et votée à l’unanimité à l’Assemblée nationale, permet depuis plus de 30 ans de préserver nos côtes de l’urbanisation et de la bétonisation. Fidèle à ses valeurs et à ses engagements, le Parti Socialiste est indéfectiblement attaché à cette loi qui protège nos paysages, notre biodiversité et notre environnement. Nous exprimons notre vive satisfaction d’avoir fait reculer le gouvernement sur une mesure aussi dangereuse.

Il s’agit ainsi d’une belle victoire pour la protection de l’environnement. Il s’agit également d’une belle victoire pour les îles de l’Hexagone, de Corse et des Outre-mer : il n’y a pas de sous-territoire dans la République, il n’y a que la République !



  Derniers articles  
  10/08/2018 : Travaux routiers aux environs de Bure et du laboratoire de recherche - RC - 16/11/2006  
  10/08/2018 : Intervention des élus de la minorité à propos de la motion délibération demandée par le Président du Conseil général - 31/01/2007  
  6/08/2018 : Privatisation de Gaz de France - 05/12/2006  
  6/08/2018 : Mise en place de la retenue à la source de l’impôt sur le revenu - 18/12/2006  
  1er/08/2018 : Motion de censure à l’Assemblée nationale : notre alerte sur l’affaire Benalla - 01/08/2018  
  29/07/2018 : Vœu d’urgence visant à l’adoption d’une motion relative au projet de loi sur la gestion des déchets nucléaires - RB - 30/03/2006  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET