Articles > A lire > Santé - Sécurité sociale

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Crise de l’élevage : un dialogue apaisé doit être privilégié, pour un soutien durable des filières agricoles - 21/07/2015  
  Popularité 100 % : Manger du cloné, c’est non : vive la diversité ! - 08/09/2015  
  Popularité 70 % : Intervention des élus de la minorité à propos de la motion délibération demandée par le Président du Conseil général - 31/01/2007  
  Popularité 64 % : Le Parti socialiste et HES appellent à la vigilance et la mobilisation contre l’homophobie - 07/10/2018  
  Popularité 64 % : SOS Méditerranée : réaction du Parti socialiste - 05/10/2018  
  Popularité 64 % : Loi ELAN : une régression sociale et environnementale - 04/10/2018  
     

Après l’abandon de l’ISF, celui du tiers payant généralisé : CQFD ! - 24/10/2017

Communiqué du Parti socialiste - 24 octobre 2017
Marc-Pierre MANCEL, Secrétaire national chargé de la santé, de la protection sociale, et de la famille.

Après l’abandon de l’ISF, celui du tiers payant généralisé : CQFD !

Le Parti socialiste dénonce la décision de la ministre de la santé, Agnès Buzyn, d’abandonner sèchement la généralisation du tiers payant au 1er décembre, comme le prévoit pourtant la loi santé adoptée en 2015. L’examen du PLFSS 2018, qui doit commencer aujourd’hui, a déjà fait une victime : l’égal accès aux soins de nos concitoyens !
Les atermoiements de l’exécutif ont préparé le chemin de ce renoncement qu’il n’assume pas devant les Français. L’argument d’un « obstacle technique », pioché dans un rapport à charge de l’IGAS, ne tient pas. La dispense d’avance de frais fonctionne déjà pour les femmes enceintes, les malades chroniques et certains patients précaires, pris en charge à 100 % par l’Assurance-maladie.
Concrètement, avec cette mesure, le gouvernement Macron-Philippe va priver tous les autres assurés sociaux du droit de ne pas avancer la part prise en charge par la Sécurité sociale, soit 16,50 euros sur une consultation « standard » à 25 euros chez le médecin. Il prive ainsi nos concitoyens d’une offre de soins accessible à tous, notamment aux 25% d’entre eux qui renoncent aujourd’hui à se soigner en raison de l’avance de frais.
Alors que le tiers payant généralisé recevait l’adhésion de plus de 65% des Français, notre pays rejoint aujourd’hui la Belgique et le Luxembourg, seuls pays à ne pas le pratiquer en Europe.
Après la suppression des APL et de l’ISF, cette mesure confirme la volonté du gouvernement Macron-Philippe d’abandonner les politiques de justice sociale.



  Derniers articles  
  15/10/2018 : Retrouvez les textes ! - 11/10/2018  
  15/10/2018 : Collomb : le clan Macron implose de l’Intérieur ! - 02/10/2018  
  15/10/2018 : 60 ans de la Ve République - 04/10/2018  
  15/10/2018 : Loi ELAN : une régression sociale et environnementale - 04/10/2018  
  15/10/2018 : SOS Méditerranée : réaction du Parti socialiste - 05/10/2018  
  15/10/2018 : Le Parti socialiste et HES appellent à la vigilance et la mobilisation contre l’homophobie - 07/10/2018  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET