Articles > Les élections > Elections législatives - juin 2017 > 5 minutes pour convaincre

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Viticulture : le gouvernement doit passer à l’acte ! - 23/03/2006  
  Popularité 98 % : les cantons renouvelables en 2008  
  Popularité 74 % : Résultats 2ème tour Meuse - 13/12/2015  
  Popularité 71 % : EMPLOI : avec Madame Le Pen, les travailleurs ne seront pas protégés - 01/05/2017  
  Popularité 71 % : Conseil communautaire de Bar-le-Duc Sud Meuse - 1er décembre 2016  
  Popularité 63 % : Nouvelle carte intercommunale (Meuse) - 01/01/2017  
     

5 minutes pour convaincre #14 - 01 juin 2017

À retenir aujourd’hui :

  • La moralisation de la vie publique, c’est d’abord avoir un comportement républicain et éthique. L’affaire Richard Ferrand, dont le feuilleton est désormais judiciaire, parasite la campagne des législatives. Pour permettre un débat serein, il devrait démissionner.
  • Pour la même raison, Gérald Darmanin n’aurait pas dû menacer son ex-collègue des Républicains Daniel Fasquelle de publier des courriers de demande d’intervention fiscale. MInistre du Budget, il est soumis au secret fiscal. Fasquelle a porté plainte, ce qui déclenche une nouvelle affaire !
  • La loi sur la moralisation de la vie publique présentée hier par François Bayrou tombe donc à pic. Il serait utile que le Premier ministre s’assure que son gouvernement en comprenne bien les principes…
  • Les socialistes qui ont agi depuis 2012 sur le terrain de la transparence et de l’éthique soutiendront tout ce qui ira dans le sens d’une plus grande moralisation de la vie publique, dans le respect de l’indépendance des pouvoirs. Ils seront vigilants pour que les mesures proposées soient claires, efficaces et praticables.

Le chiffre du jour : 8,6 millions  
C’est le nombre de personnes, qui, dans trois ans, seront touchées par des pathologies lourdes : les maladies de type AVC toucheront 4,5 millions de personnes et le diabète 4,1 millions. D’où l’urgence de la poursuite d’une politique de santé qui protège les plus faibles et les plus exposés, avec notamment un soutien matériel et financier aux médecins qui s’installent dans les zones sous dotées, et une politique de prévention, avec l’interdiction des pesticides dangereux et des perturbateurs endocriniens. Ce que proposent les socialistes. 

Les socialistes agissent dans les territoires, pour les territoires
Pour les socialistes, la promotion des territoires agricoles est un enjeu essentiel.
Nous voulons :

  • Faire en sorte que les agriculteurs, éprouvés par les crises récurrentes, puissent vivre dignement de leur travail.
  • Aller au-delà de l’urgence et préparer l’avenir, avec l’agro-écologie : face aux crises, les exploitants qui ont choisi un modèle agricole plus respectueux des hommes et de la nature s’en sortent mieux.
  • Encourager les pratiques collectives en ancrant ces démarches au plus près de la vie des territoires. C’est le sens de la création des Groupements d’intérêt économique et environnemental (GIEE). Les collectivités territoriales sont invitées à s’y associer.
  • Faire en sorte que tous les Français aient accès à l’alimentation diversifiée et de qualité qu’ils attendent et qui reste le premier objectif de la production agricole. 

La loi d’Avenir Agricole promulguée en 2014 encourage l’agro-écologie et favorise les pratiques agricoles s’appuyant sur l’agronomie et les écosystèmes, la diversité des productions, l’agriculture familiale facteur de lien social.

À Nozay, en Loire-Atlantique, le GIEE rassemble huit exploitations agricoles qui travaillent en partenariat avec la collectivité de La Grigonnais. Les objectifs partagés, notamment le travail avec la nature, le partage des ressources et la qualité des produits, permettent à ces producteurs laitiers d’améliorer leurs pâturages et de développer l’alimentation à l’herbe de leurs vaches, d’obtenir une meilleure qualité du lait. Le GIEE permet également une meilleure santé des vaches et une maîtrise améliorée de leurs coûts de production (moins de phytosanitaires, moins de médicaments pour les vaches).

Parallèlement, l’entretien des terres exige une bonne conservation des haies et une bonne gestion du bocage : la mise en œuvre de nouvelles pratiques a permis l’alimentation en bois de la chaudière de La Grigonnais.

Gérard Poisson, est le candidat qui représentera le Parti socialiste dans la 6ème circonscription de Loire-Atlantique. Agriculteur de métier il s’est beaucoup investi dans ce territoire. Durant le précédent mandat, il a notamment contribué à créer une commission développement durable dotée d’un budget et a travaillé sur la gestion des haies pour l’approvisionnement de la chaudière municipale en collaboration avec les éleveurs.


Document(s) associé(s)

document (JPEG)

  Derniers articles  
  11/09/2017 : Conseil communautaire de Bar-le-Duc Sud Meuse - 21/09/2017  
  6/09/2017 : Rentrée 2017 : Monsieur le Ministre, effacer n’est pas progresser ! - 04/09/2017  
  6/09/2017 : Lettre d’un Maire à Emmanuel Macron - 06/09/2017  
  6/09/2017 : Manifestation du 12 septembre : position du Parti socialiste - 05/09/2017  
  29/08/2017 : Conseil communautaire de Bar-le-Duc Sud Meuse - 22/06/2017  
  29/08/2017 : Adresse des élus socialistes au Président de la République - 29/08/2017  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET