Articles > Les élections > Elections législatives - juin 2017 > 5 minutes pour convaincre

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Installation du 21/03/2008 - Conseil municipal Bar-le-Duc  
  Popularité 90 % : Présence socialiste au Pays de Commercy - novembre 2016  
  Popularité 90 % : Les Primaires citoyennes en Meuse : 22 et 29 janvier 2017  
  Popularité 90 % : Installation le 20/03/2008  
  Popularité 90 % : Labo de Bure - DL - 17/11/2005  
  Popularité 90 % : Conférence nationale des services publics en milieu rural - 17/11/2005 - 32 pages  
     

5 minutes pour convaincre #12 : 30 mai 2017

5 minutes pour convaincre #12 : 30 mai 2017

À retenir aujourd’hui :

  • A 11 jours du premier tour des législatives, on ignore tout du contenu de la future loi travail. Les Français sont en droit d’en connaître la teneur avant d’aller voter : la modernité dont se revendique le Président commence par la transparence.
  • La transparence vaut aussi pour la vie publique et ce n’est pas aux socialistes qu’on reprochera d’être un frein en la matière : lors du précédent quinquennat, nous avons voté et porté des réformes majeures.
  • Or le moins que l’on puisse dire, c’est que la situation de Richard Ferrand, ou celle de certains candidats de la République en Marche comme Véronique Avril, en Seine-Saint-Denis, reste opaque. Avant même que le projet de loi sur la moralisation de la vie publique soit présenté en Conseil des ministres, nous demandons à Edouard Philippe de la clarté et à En Marche de la cohérence.
  • La France a besoin de parlementaires à l’écoute, qui représentent pleinement les territoires et leurs habitants, qui les protègent et s’engagent concrètement en faveur de la transparence. L’Assemblée nationale a besoin de compter un maximum de députés socialistes.

Le chiffre du jour : 120 milliards
C’est ce que rapportera la CSG augmentée par le gouvernement. C’est sur un impôt injuste, puisqu’il n’est pas progressif, qu’Edouard Philippe financera les promesses du candidat Macron.

Impôts et pouvoir d’achat : ce que le gouvernement nous masque

  • Emmanuel Macron avait promis d’augmenter le pouvoir d’achat des salariés, en supprimant les cotisations salariales à l’assurance maladie et à l’assurance chômage. Pour un salarié au SMIC, cela représenterait 46€ net de plus par mois.
  • Mais cette mesure est de la poudre de perlimpinpin :
    1) le gouvernement reprendra d’une main ce qu’il a donné de l’autre : il faudra bien trouver ailleurs les 18,5 milliards d’euros que rapportaient les cotisations d’assurance chômage et d’assurance maladie. La CSG sera donc augmentée de 1,5 point. Pour un salarié au SMIC, le gain ne sera plus de 46€ mais de 24€ par mois.
    2) Le gouvernement fera payer ces suppressions de cotisation par ceux qui ne les paient pas, et notamment les retraités. Pour un couple de retraités touchant chacun une pension de 1200€, le revenu du foyer baissera de 36€ par mois. Quant aux indépendants, aux fonctionnaires, aux chômeurs, aux personnes en arrêt maladie… auront-ils droit à autre chose qu’à la hausse de la CSG ?
  • Parallèlement, le gouvernement prévoit la suppression de l’ISF sans le dire, en le vidant de sa substance : seuls les 1% les plus riches ont un patrimoine financier significatif. Mais il ne sera plus pris en compte dans le calcul. Ils paieront donc moins d’impôts !
  • Avec le gouvernement Philippe, c’est un impôt injuste que tout le monde paie qui augmente, et un impôt juste que seul les très riches paient qui va disparaître. Cherchez l’erreur, ou plutôt, trouvez la couleur de ce gouvernement !
    Justice fiscale et revenu : ce que nous voulons pour la France
  • Nous défendrons la justice fiscale : nous poursuivrons la baisse de l’impôt sur le revenu pour les familles modestes et les classes moyennes ; nous refuserons la suppression de l’impôt sur la fortune pour les plus riches ; nous établirons une liste crédible des paradis fiscaux ; nous mettrons en place la réforme du prélèvement à la source déjà engagée.
  • Nous agirons pour le pouvoir d’achat des familles et en particulier celui de nos aînés : minimum vieillesse revalorisé et APA augmentée ; maintien à domicile favorisé avec un crédit d’impôt pour les travaux d’adaptation des logements ; poursuite de l’aide aux aidants et aux familles par la création d’une allocation spécifique.

Les socialistes agissent dans les territoires, pour les territoires
L’accès aux services publics, la couverture numérique, la vitalité démographique, les dynamiques économiques sont autant de disparités territoriales source d’inégalités entre les citoyens ; particulièrement dans les territoires ruraux, dont leurs habitants éprouvent parfois un sentiment d’abandon ou de relégation. Par l’action dans les territoires, les socialistes agissent pour plus de justice sociale.

Frédérique Massat députée d’Ariège, s’est battue tout au long de son mandat pour défendre son territoire. Dans son département, près de 915 emplois d’avenir et de contrats d’aide à l’insertion destinés aux jeunes ont été créés en 5 ans. 93 millions d’euros ont été engagés pour le développement du Très Haut débit. Elle s’est également battue pour la reconstruction de l’hôpital de Lavelanet, avec succès. Enfin, en qualité de présidente de l’Association nationale des Elus de la Montagne, Frédérique Massat a porté et défendu la loi sur la Montagne qui valorise la particularité de ces territoires.

Forte de son bilan, elle l’est aussi par son geste de laisser la place au renouvellement dans sa circonscription. Martine Esteban, maire de Varilhes, est la candidate du Parti socialiste, pour la première fois à la députation. Elle veut reprendre cet engagement en luttant contre le désenclavement routier et numérique, en agissant contre la désertification médicale et pour l’implantation industrielle.



  Derniers articles  
  1er/12/2017 : Conseil communautaire de Bar-le-Duc Sud Meuse - 07/12/2017  
  1er/12/2017 : Conseil communautaire de Bar-le-Duc Sud Meuse - 12/10/2017  
  28/11/2017 : Les forums de la refondation - 20/11/2017  
  10/11/2017 : COP 23 : une étape transitoire, un enjeu politique majeur - 06 novembre 2017  
  10/11/2017 : Vie associative : des paroles aux actes - 10/11/2017  
  10/11/2017 : La transition énergétique ne doit pas attendre - 07/11/2017  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET