Articles > Les élections > Elections législatives - juin 2017 > 5 minutes pour convaincre

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Tchad : le PS réclame que la vérité soit faite sur l’assassinat d’Ibni Oumar Mahamat Saleh. - 05/02/2010  
  Popularité 92 % : Est Républicain - 05/02/2008  
  Popularité 84 % : Les socialistes participent à la journée de défense des services publics - 06/02/2007  
  Popularité 80 % : Alcatel-Lucent : quand la course au profit met en péril l’entreprise -27/02/2007  
  Popularité 80 % : Fiscalité locale : rétablir la vérité pour s’opposer à la droite et soutenir nos élus - 17/02/2005  
  Popularité 80 % : Le Parti socialiste salue la mémoire d’Arnaud MARTY-LAVAUZELLE - 14/02/2007  
     

5 minutes pour convaincre #8 - 24 mai 2017

À retenir aujourd’hui :

  •  A 17 jours du premier tour des législatives, on ne connaît toujours pas dans ses détails la réforme du code du travail. Pourquoi reporter à l’après-élection la présentation de ce qui doit être l’une des reformes majeures du quinquennat ?
  • Le Premier secrétaire, Jean-Christophe Cambadélis, a donc demandé par voie de presse à ce que le projet de loi soit présenté au Conseil des ministres du 7 juin et rendu public, afin de permettre aux électeurs de se déterminer en toute transparence. 
  • Les Français pourront ainsi dire s’ils sont favorables aux dispositions envisagées : le plafonnement impératif des indemnités prud’homales pour licenciement abusif ; l’extension de l’inversion de la hiérarchie des normes à des sujets autres que la durée du travail en permettant aux accords d’entreprise de déroger aux accords de branche et à la législation du travail ; ou encore la fusion des institutions représentatives du personnel qui réduirait la démocratie sociale dans l’entreprise ...
  • Pour les socialistes, la ligne rouge reste la même : pas de démantèlement des droits sociaux et, toujours, la concertation !
  • Le gouvernement Macron-Philippe a fait de la moralisation de la vie publique l’un des “marqueurs” du début du quinquennat, oubliant au passage les lois déjà votées en 2013. L’”affaire Richard Ferrand” révélée par le Canard Enchaîné tombe mal. Rappelons que dans la « moralisation de la vie publique », il ne s’agit pas que de la légalité des comportements, pour essentiel que ce soit, mais également de leur dimension « étique ».

Le chiffre du jour : 105 points
C’est le niveau du climat des affaires en France en mai. Un niveau particulièrement élevé, déjà atteint en février dernier, mais le plus haut depuis juillet 2011. Alors que le nombre des défaillances d’entreprises a baissé, que le taux de marge des entreprises a augmenté et que l’investissement a repris, les entreprises terminent le quinquennat Hollande dans de bien meilleures conditions qu’elles ne l’avaient commencé.

Ce que nous voulons pour la France : Être les garants de la protection sociale Française
  Les socialistes ont depuis 2012 réussi à redresser les comptes de la Sécurité sociale tout en créant 31 000 postes dans l’hôpital public dont 26 000 infirmières, 3 000 médecins et 2 000 aides soignantes. Mais il faut aller plus loin. 

  Lutter contre les déserts médicaux 

  • Par la création 1500 maisons de santés supplémentaires
  • Par la suppression du numerus clausus 
  • En incitant l’installation de médecins dans les zones sous dotées par un soutien matériel et financier. Pour les zones en pénurie, implanter une médecine salariale

  Protéger tous les Français 

  • Agir pour nos aînés en revalorisant le minimum vieillesse, en augmentant l’APA, en remettant la qualité au cœur des soins pour les personnes dépendantes avec l’accroissement nombre d’aides-soignants en EHPAD. Parce qu’il faut aussi aider ceux qui aident : les aidants et les familles auront droit à une allocation spécifique. 
  • Approfondir l’inclusion des personnes en situation de handicap en revalorisant l’allocation adulte handicapé et par une meilleure prise en charge de l’autisme. 
  • Etendre la sécurité sociale professionnelle grâce au Compte Personnel d’Activité pour que personne ne vive avec moins de 800 euros par mois. 

Ce que l’on nous prépare : la droite à la manoeuvre des comptes sociaux
  Dans l’attente de la publication du décret précisant les périmètres de compétences exactes des ministères, il semblerait que ce soit au nouveau ministre de l’action et des comptes publics, Gérard Darmanin, membre du triumvirat droitier du gouvernement Philippe, qu’incombe la gestion de la Sécurité sociale. Que les comptes sociaux soient ainsi rattachés au ministère du budget en dirait long sur la conception de la protection sociale du gouvernement Philippe et son projet en la matière. La protection sociale serait, comme les fonctionnaires, alors ramenée à un coût… 

Si la droite récupérait la tutelle de la protection sociale doit nous inquiéter à plusieurs titres quand on connaît leur programme en la matière

  • Supprimer le tiers payant généralisé, une mesure d’injustice sociale évidente et alarmante sachant qu’avant son instauration 26% des Français déclaraient renoncer à se rendre chez le médecin faute d’argent. 
  • Reculer l’âge de la retraite à 65 ans et suppression des régimes spéciaux de retraite.
  • Rendre dégressives les allocations chômages pour mieux appauvrir les chômeurs les plus fragiles. 
  • Considérer chaque bénéficiaire d’aide sociale comme un assisté pour mieux les surveiller et réduire drastiquement les prestations. 
  • Considérer que le devenir de l’hôpital public ne passe que par des cliniques privées. 
  • Supprimer l’Aide Médicale d’Etat.


  Derniers articles  
  13/08/2017 : Jour du dépassement : les socialistes demandent des moyens garantis pour la transition écologique - 02/08/2017  
  13/08/2017 : La fausse route du gouvernement Philippe - 30/07/2017  
  13/08/2017 : Baisse des aides à l’investissement et des crédits de la politique de ville - 03/08/2017  
  3/08/2017 : Le Parti socialiste salue la mémoire de Jeanne Moreau - 08/2017  
  3/08/2017 : Le Gouvernement tourne le dos aux quartiers prioritaires - 03/08/2017  
  3/08/2017 : Baisse des aides à l’investissement et des crédits de la politique de ville - 03/08/2017  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET