Articles > Les élections > Elections législatives - juin 2017 > 5 minutes pour convaincre

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Transport scolaire des élèves de maternelle - DA - 11/06/2009  
  Popularité 61 % : Conseil municipal - 28 septembre 2017  
  Popularité 61 % : Un budget pour les riches, un contre-budget pour tous - 18/10/2017  
  Popularité 60 % : Conseil général - séance plénière - 04 juillet 2013  
  Popularité 37 % : Conseil municipal - 26 octobre 2017  
  Popularité 32 % : Nicolas Sarkozy tombe le masque frontiste (Interview de Nicolas Sarkozy à Valeurs actuelles) - 05/08/2015  
     

5 minutes pour convaincre #4 - 19 mai 2017

À retenir aujourd’hui :

  • Le gouvernement Philippe, c’est une colonne vertébrale de droite et des ministres qui ont rallié En Marche il y a des mois !
  • Avec Bruno Le Maire et Gérald Darmanin, Edouard Philippe est assuré de pouvoir mener une politique économique de droite “et en même temps” de droite : les priorités sont connues : augmentation de la CSG, suppression de l’ISF, remise en cause des protections des salariés, réduction drastique du nombre des fonctionnaires et casse des services publics…
  • Gérald Darmanin sera le cost killer du gouvernement, le DRH de la réduction du nombre des fonctionnaires. C’est pour cela qu’il cumule le portefeuille du Budget avec ceux de la Fonction publique et de la réforme de l’Etat : les agents publics et leurs missions seront donc d’abord conçus comme des lignes sur un bilan comptable.
  • Le gouvernement cherche à obtenir un Parlement aux ordres, pour faire passer au canon des lois de droite. Est-ce réellement ce que veulent les Français ?
  • Le pays a donc massivement besoin de gauche : voilà pourquoi il est impératif d’envoyer le maximum de députés socialistes à l’Assemblée nationale.

Le chiffre du jour : 9,6%
Le quinquennat Hollande se conclut avec un taux de chômage de 9,6%, en baisse de 0,4 pt en 3 mois… et inférieur de 0,1 pt à celui de 2012 !

Nos lignes rouges pour la France :
Les socialistes ont fait de la justice fiscale un pilier de leur action : chacun doit contribuer au financement des services publics selon ses moyens. Pour nous l’augmentation de la CSG est une ligne rouge.

  • 8 414 783 retraités seront injustement touchés par la hausse de 1,7 point de la CSG, c’est-à-dire 60% des retraités : tous ceux qui gagnent plus de 1 197€ par mois. E. Macron avait promis que seuls les plus aisés seraient concernés. Mais est-on aisé, lorsqu’on gagne 1 197€, alors que le salaire médian en France est de 1 772€ ? Seuls 30% des retraités gagnent plus que le niveau de vie médian des salariés.
  • La hausse de la CSG ne sera pas progressive : elle ne fera donc que renforcer l’inégalité et l’injustice fiscale.
  • Le gouvernement Philippe est lui-même contradictoire : Candidat à la primaire, Bruno Le Maire proposait une baisse de 22 milliards de la CSG… et Emmanuel Macron une hausse de 21 milliards. Est-ce que Bruno Le Maire a renié ses convictions ou est-ce que le Premier ministre mettra en œuvre les préconisations de son ministre ?
     
    Les socialistes veulent :
  • Défendre la justice fiscale en poursuivant la baisse de l’impôt sur le revenu pour les ménages modestes et les classes moyennes afin de renforcer le pouvoir d’achat et l’équité.
  • Renforcer les actions pour le travail et le pouvoir d’achat en revalorisant de 50€ la prime d’activité et en donnant accès à l’assurance-chômage pour tous.
  • Agir pour nos aînés en revalorisant le minimum vieillesse et en augmentant l’allocation personnalisée d’autonomie.

Le renouvellement, c’est nous !
Nous voulons que les députés ressemblent davantage à la France d’aujourd’hui.

Or peu de jeunes, peu de femmes, peu d’ouvriers, d’employés ou encore d’agriculteurs, peu de nouveaux visages de la diversité sont présents à l’Assemblée nationale depuis 2012.

Être élu n’est pas accessible à tous : il faut des moyens, du temps et l’assurance de retrouver du travail après un mandat électif. Il faut aussi faire face aux discriminations en tout genre.

Promouvoir la diversité est un engagement militant que le Parti socialiste a toujours eu à cœur de porter.

De nouveaux visages : Dans la deuxième circonscription du Val-d’Oise Ayda Hadizadeh représentera le Parti socialiste. Elle fera face à Axel Poniatowski, pour les Républicains, en lice pour son 4ème mandat. Imane Maniani candidate dans la deuxième circonscription de la Marne fera face à Catherine Vautrin candidate des Républicains en lice pour son 3ème mandat.

Erratum : contrairement à ce que nous avons écrit dans le 5min du 18 mai, Sarah Vidal est candidate dans la 1ère circonscription de l’Aveyron. Sur la 2ème circonscription, Bertrand Cavalerie, premier secrétaire fédéral de l’Aveyron, notre candidat, représente également le renouvellement en politique.



  Derniers articles  
  19/10/2017 : Conseil municipal - 26 octobre 2017  
  18/10/2017 : Un budget pour les riches, un contre-budget pour tous - 18/10/2017  
  25/09/2017 : Le logement social paie la facture de la rigueur… - 20/09/2017  
  25/09/2017 : Sénatoriales - point presse du Parti socialiste - 24/09/2017  
  25/09/2017 : Présentation des ordonnances Macron-Pénicaud devant le conseil des Ministres - 22/09/2017  
  25/09/2017 : Pour les emplois aidés, le compte n’y est pas et c’est la double peine - 25/09/2017  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET