Articles > Les élections > Elections législatives - juin 2017 > 5 minutes pour convaincre

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Lettre ouverte de Noëlle Mangin à Mme Huraut (ancien Maire) - 02 avril 2008  
  Popularité 92 % : Le 17 mars 2006 : "Au rythme où l’on tue les journalistes en Irak,...  
  Popularité 70 % : Un budget pour les riches, un contre-budget pour tous - 18/10/2017  
  Popularité 70 % : François Hollande à Toulon - 18/08/2007  
  Popularité 70 % : AVIS AUX ALD ..... 10/06/2007  
  Popularité 70 % : Evolution du marché du travail - conjoncture lorraine fin décembre 2005  
     

5 minutes pour convaincre #2 - 15 mai 2017

À retenir aujourd’hui

En nommant Edouard Philippe à Matignon, le Président Macron a fait un choix clair : un Premier ministre de droite.
Depuis 2012, à l’Assemblée, Edouard Philippe ne s’est jamais démarqué de l’opposition radicale de la droite.

Il a voté contre tous les textes qui ont fait avancer la moralisation de la vie politique : loi sur la transparence de la vie publique, création du parquet financier, lutte contre la fraude fiscale et la grande délinquance économique, lutte contre la corruption et la modernisation de vie économique.
Il a voté contre le compte pénibilité, contre le tiers-payant, généralisé, contre la refondation de l’école, contre les textes sur l’égalité femmes-hommes, contre la transition énergétique ou la loi biodiversité, comme toute la droite.

Ce n’est pas avec un premier ministre de droite que la France réussira.
Edouard Philippe à Matignon, c’est la preuve que le Parlement a besoin d’une gauche autonome, constructive et vigilante.
Nous devons élire le maximum de députés socialistes à l’Assemblée. Pas une voix ne doit aller à Edouard Philippe.

Le chiffre du jour : 50 000
C’est la progression du nombre d’emplois dans le secteur privé au premier trimestre 2017, selon l’Insee. Sur un an, c’est 200 000 emplois supplémentaires. Encore un chiffre à porter au bilan du quinquennat de François Hollande.

Ce que nous voulons pour la France :

  • Créer des emplois, grâce à des investissements massifs dans l’innovation et la recherche, les infrastructures, le numérique et la reconversion industrielle.
  • Faire progresser le pouvoir d’achat, en augmentant notamment de 50% la prime d’activité créée en 2016.
  • Garantir la protection sociale, par le dialogue social et la sécurité sociale professionnelle. Nous refuserons les ordonnances sur le code du travail, nous nous battrons pour que les syndicats aient la place qui leur revient.
  • Maintenir l’éducation 1er projet et 1er budget de la Nation, en poursuivant notamment le recrutement de professeurs remplaçants et en revalorisant le traitement des enseignants.
  • Poursuivre la transition écologique et énergétique, en multipliant par 2 les moyens consacrés à l’économie verte et aux économies d’énergie, quand d’autres s’en désintéressent.
  • Réformer l’Europe pour qu’elle soit plus puissante, plus sociale et plus démocratique, quand d’autres veulent ne rien changer ou en sortir.

Le renouvellement, c’est nous !
60 % des candidats socialistes aux législatives le sont pour la première fois.
En 2017, le renouvellement est possible grâce au non-cumul des mandats.

  • Il permet aux élus de consacrer plus de temps à leur unique mandat.
  • Il permet d’éviter les conflits d’intérêt.
  • Il permet d’éviter que le pouvoir se concentre entre les mêmes mains.

Qui a voté la loi en 2014 ? les socialistes, contre une droite cumularde, qui a tout fait pour repousser sa mise en œuvre. Edouard Philippe, député LR et maire du Havre, a voté CONTRE.

Pour demain, nous proposons d’aller plus loin, avec le non-cumul des mandats dans le temps. Renouveler la classe politique n’est pas une fin en soi (Ça, c’est de la pub), c’est un moyen (Ça, c’est de la politique) : nous voulons renouer le lien entre les Français et leurs élus.

Une mesure, un visage : Nathalie Appéré, député-maire de Rennes a fait le choix de se consacrer à sa ville en conformité avec la loi de 2014 qu’elle a voté. Gaëlle Andro, présidente de la technopole de Rennes Atalante, représentant plus de 18 000 emplois, viendra défendre les valeurs du Parti Socialiste pour 2017.



  Derniers articles  
  10/11/2017 : COP 23 : une étape transitoire, un enjeu politique majeur - 06 novembre 2017  
  10/11/2017 : Vie associative : des paroles aux actes - 10/11/2017  
  10/11/2017 : La transition énergétique ne doit pas attendre - 07/11/2017  
  10/11/2017 : Contrats aidés : le gouvernement s’entête et décrète un plan social massif - 06/11/2017  
  9/11/2017 : Conseil départemental de la Meuse - 16 novembre 2017  
  9/11/2017 : Conseil départemental de la Meuse - 19 octobre 2017  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET