Articles > Les élections > Election présidentielle - 05/2017

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Nouvelle carte intercommunale (Meuse) - 01/01/2017  
  Popularité 100 % : Primaires citoyennes : je suis volontaire  
  Popularité 89 % : Lettre des Socialistes meusiens - décembre 2016  
  Popularité 89 % : Primaires citoyennes : dates à retenir  
  Popularité 68 % : Est Républicain - 29/01/2008  
  Popularité 68 % : De postures en imposture, le Front National découvre l’écologie… - 10/12/2014  
     

Droits des femmes et des personnes LGBT : Avec Madame Le Pen, c’est la régression assurée - 03/05/2017

FACE AU FN > L’ARGU DU JOUR - Chaque jour, un argumentaire pour faire barrage à la candidate de l’extrême-droite.

6. Droits des femmes et des personnes LGBT : Avec Madame Le Pen, c’est la régression assurée

L’enjeu
Protéger les droits, c’est garantir l’égalité entre les citoyen-n-es.

Ce qu’elle propose pour nous séduire
Madame Le Pen se présente comme la candidate qui défend les droits des femmes en proposant un « plan national pour l’égalité salariale femme/homme » (proposition 9). Pour les personnes LGBT, elle propose de « créer une union civile (PACS amélioré) », sans effet rétroactif (proposition 87).

Pourquoi c’est du vent
1) Parce que les discours de Madame Le Pen sur les droits des femmes sont contredits par ses votes. Au Parlement européen, elle a voté contre la résolution sur l’égalité des genres et l’émancipation des femmes à l’ère du numérique, contre la résolution sur les carrières scientifiques et universitaires des femmes qui visait à diminuer les écarts de salaires entre les femmes et les hommes. Sur 59 résolutions concernant les droits des femmes, elle n’en a voté que 3 !

2) Parce que Madame Le Pen ne fait aucune proposition concrète pour faire avancer les droits des femmes. Rien sur la parité, rien sur la lutte contre les violences, rien sur la défense des droits sexuels et reproductifs, rien sur l’éducation.
3) C’est même plutôt l’inverse : ses propositions ne sont que des régressions. Elle veut par exemple revenir sur l’obligation de partage du congé parental instaurée par les socialistes, ce qui est un recul en matière d’égalité professionnelle.
4) Parce que sa position sur l’IVG est confuse. Quelle Madame Le Pen faut-il croire ? Celle qui prétend aujourd’hui ne pas vouloir revenir sur ce droit ou celle qui parlait en 2012 des « avortements de confort » et prévoyait leur déremboursement ? Qui sait ce que sera sa position demain ? Elle a d’ores et déjà annoncé vouloir revenir sur l’extension du délit d’entrave aux sites internet : une nouvelle régression pour les femmes.
5) Parce que ravaler le mariage pour tous à une union civile, c’est rétablir une inégalité. Une union civile n’apportera pas les mêmes droits que le mariage aux couples de même sexe. Quelle société nous prépare-t-elle où cohabiteront des couples qui ont eu le droit de se marier avec d’autres qui ne le pourront plus ? La fin du mariage pour tous, c’est aussi la fin du droit à l’adoption et donc la fragilisation de familles.



  Derniers articles  
  16/05/2018 : Jeudi 17 mai sur France 2 : Olivier Faure vous donne rendez-vous  
  16/05/2018 : Réaction du Parti socialiste à la crise environnementale et sanitaire des « sargasses » - 16 mai 2018  
  16/05/2018 : Proche-Orient : réaction du Parti socialiste - 14/05/2018  
  16/05/2018 : Projet de loi contre les violences sexuelles et sexistes : le recul inexplicable du Gouvernement en matière de protection des mineurs - 14/05/2018  
  11/05/2018 : Réforme constitutionnelle : face à la « ...  
  11/05/2018 : Taxe d’habitation : quand la baisse est « en même temps » une hausse ! - 11/05/2018  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET