Articles > Les élections > Election présidentielle - 05/2017

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Déclaration de François Hollande (2ème tour de l’élection présidentielle) - 06/05/2007  
  Popularité 100 % : L’avenir de la PAC - 09/01/2007  
  Popularité 99 % : Marché du travail en Meuse - septembre 2005  
  Popularité 99 % : Retrait du CPE - 06/03/2006  
  Popularité 99 % : le 8 mars 2006 : Il faut savoir reconnaître ses erreurs  
  Popularité 99 % : le 17 mai 2006 : le coût de la dépollution.  
     

EMPLOI : avec Madame Le Pen, les travailleurs ne seront pas protégés - 01/05/2017

FACE AU FN > L’ARGU DU JOUR - Chaque jour, un argumentaire pour faire barrage à la candidate de l’extrême-droite.

4. EMPLOI : avec Madame Le Pen, les travailleurs ne seront pas protégés

L’enjeu : Créer des emplois, répondre aux besoins de protections des salariés et anticiper les bouleversements du monde du travail.

Ce qu’elle propose pour nous séduire
Madame Le Pen promet de maintenir l’horaire légal du travail à 35 heures, de supprimer la loi travail, d’instaurer la retraite à 60 ans,…

Pourquoi c’est dangereux
1) Parce que Madame Le Pen veut en réalité supprimer les 35 heures par l’ouverture de négociations au niveau des branches ;

2) Parce que ce serait alors une perte de rémunération pour les salariés : Les branches pourraient décider du seuil de déclenchement des heures supplémentaires – qui ne serait plus à 35 heures, mais à 36h, 37h, 38h, 39h... – ce qui diminuerait d’autant la rémunération majorée des salariés.

3) Parce qu’en supprimant d’un bloc la loi travail, Madame Le Pen veut surtout supprimer les nouvelles protections favorables aux salariés : compte personnel d’activité, droit à la déconnexion, droits syndicaux,… Tous les amendements déposés par des députés et sénateurs du Front national allaient d’ailleurs contre les intérêts des travailleurs : la suppression du compte pénibilité, le relèvement des seuils sociaux, l’encadrement de l’activité syndicale, la défiscalisation des heures supplémentaires,…

4) Parce qu’elle fragiliserait les protections des salariés : Madame Le Pen dit pas un mot sur la dégradation des conditions de travail, sur le CDI, elle ouvre même la porte à des modifications du code du travail. Ce serait alors la précarisation des emplois.

5) Parce que la retraite à 60 ans promise par Madame Le Pen n’est pas financée : elle ne propose rien pour son financement mais surtout, elle promet déjà d’accroître le déficit par une hausse des exonérations de cotisations sociales dites patronales.

6) En supprimant le monopole du premier tour, Marine Le Pen veut affaiblir les syndicats. Cela placera les salariés dans une situation où le pouvoir de négociation sera renforcé pour le patronat, y compris au niveau de branches.



  Derniers articles  
  19/06/2018 : Conseil municipal de Bar-le-Duc - 28 juin 2018  
  15/06/2018 : Conseil départemental de la Meuse - 21 juin 2018  
  14/06/2018 : Solidarités : Macron fait le SAV de sa politique anti-pauvres ! - 13/06/2018  
  14/06/2018 : Projet de loi Avenir Professionnel : une marchandisation du service public de la formation - 12/06/2018  
  14/06/2018 : Lancement de la plateforme collaborative la Ruche Socialiste - 10/06/2017  
  13/06/2018 : Revenu de base : 13 départements engagés pour l’innovation sociale - 06/06/2018  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET