Articles > Les élections > Election présidentielle - 05/2017

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Suppressions d’emplois dans le Pays d’ETAIN - JP - 30/03/2006  
  Popularité 98 % : le 22 juin 2006 : il n’y a pas dans cet hémicycle des courageux et des lâches  
  Popularité 98 % : le 23 juin 2006 : Le service public doit apporter les formations professionnelles  
  Popularité 97 % : Les statuts  
  Popularité 96 % : Organisation de la Fédération du Parti socialiste  
  Popularité 86 % : Meuse : carte des cantons  
     

LE PROTECTIONNISME "INTELLIGENT" : une bêtise pour nos emplois - 28/04/2017

FACE AU FN > L’ARGU DU JOUR - Chaque jour, un argumentaire pour faire barrage à la candidate de l’extrême-droite.

3. LE PROTECTIONNISME "INTELLIGENT" : une bêtise pour nos emplois

L’enjeu : La lutte contre le chômage est l’une des priorités des Français.

Ce qu’elle propose pour nous séduire
Marine Le Pen pratiquera un « protectionnisme de microchirurgie », avec des droits de douane adaptés à chaque pays pour protéger des secteurs stratégiques. « Si je veux revenir à une monnaie nationale, ce n’est pas idéologique. (...) Cela veut dire avoir enfin une monnaie adaptée à notre économie, retrouver une dynamique à l’export. Mettre en place un protectionnisme intelligent ». Elle prévoit ainsi d’instaurer une contribution sociale sur les importations de biens qui se monterait à 3 % de leurs valeurs.

Pourquoi c’est dangereux
1) Parce que la question des droits de douane relève de la compétence de l’UE et que toute modification de traité doit être adoptée à l’unanimité des pays membres. Par ailleurs, au sein de l’UE, la discrimination entre Etats-membres n’est pas possible qu’il s’agisse de barrières douanières, de barrières non tarifaires ou d’impositions fiscales protectionnistes.

2) Parce que c’est d’abord une réduction du pouvoir d’achat. Ériger des barrières douanières au nom de la protection de notre économie aurait un surcoût annuel par foyer compris entre 1270 et 3620 euros, selon l’économiste Emmanuel Combe.

3) Parce que la mise en place de quotas d’importation s’accompagnera d’une hausse des prix pour le consommateur.

4) Parce que cela provoquera du chômage. En citant en exemple la politique protectionniste menée aux Etats-Unis par Donald Trump, Marine Le Pen oublie de préciser que les emplois sauvés dans une industrie sont détruits ailleurs. Les mesures protectionnistes américaines pour limiter l’importation d’acier ont sauvé 3 500 emplois chez les producteurs et détruit entre 12 000 et 40 000 emplois chez les entreprises utilisatrices d’acier.

5) Parce qu’il est illusoire de penser que nos partenaires commerciaux ne réagiront pas à une politique de retour des barrières protectionnistes. La mondialisation n’est pas un jeu à somme positive. Si la France impose des barrières douanières, nos partenaires commerciaux le feront aussi contre nous dans nos exportations. Ce qui touchera de plein fouet les PME exportatrices. Or les exportations pèsent pour 30% du PIB.



  Derniers articles  
  24/02/2018 : SYRIE : Urgence internationale : les lignes rouges sont franchies depuis trop longtemps - 20/02/2018  
  24/02/2018 : Asile-immigration : un projet de loi qui sacrifie la dignité ne peut être efficace ni équilibré - 24/02/2018  
  24/02/2018 : Tracer le sillon d’un modèle agricole qui concilie santé et environnement en assurant un juste revenu aux agriculteurs et à leurs familles - 24/02/2018  
  11/02/2018 : La Meuse abandonne sa ruralité - 01/2018  
  2/02/2018 : Logement : là encore, le gouvernement doit sortir du double langage - 30/01/2018  
  2/02/2018 : Le gouvernement doit sortir du double langage sur le #glyphosate - 28/01/2018  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET