Articles > A lire > Finances locales et nationales, fiscalité

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Ordre du jour du 30 septembre 2004  
  Popularité 71 % : Lettre ouverte de Noëlle Mangin à Mme Huraut (ancien Maire) - 02 avril 2008  
  Popularité 64 % : Fonds d’accompagnement du laboratoire de Bure - DL - 17/12/2009  
  Popularité 61 % : Le Parti socialiste déplore la fébrilité qui semble avoir saisi l’exécutif - 21/07/2017  
  Popularité 55 % : Projet de loi de santé : évolutions et avancées concrètes - 10/03/2015  
  Popularité 55 % : Jean THOUVENIN, Bar-le-Duc, retraité SNCF, ancien combattant volontaire  
     

ACCIS : un projet historique vers l’harmonisation fiscale européenne - 27/10/2016

ACCIS : un projet historique vers l’harmonisation fiscale européenne Communiqué du 27 octobre 2016

Le Parti socialiste salue l’initiative de la Commission européenne pour relancer la lutte contre l’évasion et l’optimisation fiscale. Porté par Pierre Moscovici, Commissaire européen à aux affaires économiques et monétaires, à la Fiscalité et à l’union douanière, le projet d’assiette commune consolidée pour l’impôt sur les sociétés (ACCIS) apparaît comme une réforme historique.

En proposant dans un premier temps de mettre en place un taux d’impôt sur les sociétés européen commun à toutes les entreprises qui réalisent un chiffre d’affaire de plus de 750 millions d’euros, ce règlement empêcherait l’évasion fiscale, grâce à l’adoption de modes de calcul partagés au niveau européen.

En obligeant dans un second temps les entreprises à déclarer leurs activités dans les pays dans lesquels elles ont réalisé leurs principales activités, l’Europe accomplirait un pas important vers l’harmonisation fiscale.

Une harmonisation que le Parti socialiste appelle de ses vœux depuis longtemps, avec l’ensemble des membres du Parti socialiste européen. L’activité réelle serait enfin liée à l’imposition du pays : les multinationales ne pourraient plus déclarer intégralement leur revenu dans des pays à faible taux d’imposition alors même que leurs richesses ont été créées ailleurs, comme elles le font encore aujourd’hui.

Le Parti socialiste ne peut que se réjouir que la Commission européenne ait pris la pleine mesure des scandales à répétition liés à l’évasion et à l’optimisation fiscale des multinationales, que les LuxLeaks et les Panamas Papers ont contribué à révéler.

Les poursuites engagées contre Google ou les sanctions imposées à Apple par la Commissaire à la concurrence étaient une première étape. La seconde doit être celle de l’harmonisation. Il appartient désormais au Conseil européen d’être à la hauteur de cette proposition, en l’adoptant avec l’unanimité nécessaire à sa mise en œuvre.



  Derniers articles  
  21/07/2017 : Le Parti socialiste partage les inquiétudes légitimes des associations - 21/07/2017  
  21/07/2017 : Le Parti socialiste déplore la fébrilité qui semble avoir saisi l’exécutif - 21/07/2017  
  12/07/2017 : Halte à l’obsolescence programmée ! - 04/07/2017  
  12/07/2017 : CETA, TAFTA et maintenant… JEFTA ! - 06/07/2017  
  12/07/2017 : Plan climat : il faut passer rapidement des paroles aux actes - 06/07/2017  
  12/07/2017 : Lanceurs d’alerte : protéger ceux qui nous protègent ! - 12/07/2017  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET