Articles > A lire > Finances locales et nationales, fiscalité

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : 5 minutes pour convaincre #10 - 28 mai 2017  
  Popularité 100 % : Elections départementales : résultats par canton (2ème tour)  
  Popularité 100 % : Le nombre de candidats aux concours de professeurs 2012, le déni de Luc Chatel - 22/07/2011  
  Popularité 100 % : Un budget responsable maintenant plutôt qu’un jeu politicien - 09/08/2011  
  Popularité 100 % : François Hollande : 01 mars 2012  
  Popularité 100 % : Conseil général - séance plénière du 30 octobre 2014  
     

ACCIS : un projet historique vers l’harmonisation fiscale européenne - 27/10/2016

ACCIS : un projet historique vers l’harmonisation fiscale européenne Communiqué du 27 octobre 2016

Le Parti socialiste salue l’initiative de la Commission européenne pour relancer la lutte contre l’évasion et l’optimisation fiscale. Porté par Pierre Moscovici, Commissaire européen à aux affaires économiques et monétaires, à la Fiscalité et à l’union douanière, le projet d’assiette commune consolidée pour l’impôt sur les sociétés (ACCIS) apparaît comme une réforme historique.

En proposant dans un premier temps de mettre en place un taux d’impôt sur les sociétés européen commun à toutes les entreprises qui réalisent un chiffre d’affaire de plus de 750 millions d’euros, ce règlement empêcherait l’évasion fiscale, grâce à l’adoption de modes de calcul partagés au niveau européen.

En obligeant dans un second temps les entreprises à déclarer leurs activités dans les pays dans lesquels elles ont réalisé leurs principales activités, l’Europe accomplirait un pas important vers l’harmonisation fiscale.

Une harmonisation que le Parti socialiste appelle de ses vœux depuis longtemps, avec l’ensemble des membres du Parti socialiste européen. L’activité réelle serait enfin liée à l’imposition du pays : les multinationales ne pourraient plus déclarer intégralement leur revenu dans des pays à faible taux d’imposition alors même que leurs richesses ont été créées ailleurs, comme elles le font encore aujourd’hui.

Le Parti socialiste ne peut que se réjouir que la Commission européenne ait pris la pleine mesure des scandales à répétition liés à l’évasion et à l’optimisation fiscale des multinationales, que les LuxLeaks et les Panamas Papers ont contribué à révéler.

Les poursuites engagées contre Google ou les sanctions imposées à Apple par la Commissaire à la concurrence étaient une première étape. La seconde doit être celle de l’harmonisation. Il appartient désormais au Conseil européen d’être à la hauteur de cette proposition, en l’adoptant avec l’unanimité nécessaire à sa mise en œuvre.



  Derniers articles  
  23/05/2018 : Parcoursup : une loterie qui renforce les inégalités sociales - 22/05/2018  
  23/05/2018 : Nicolas Hulot, l’arbre qui cache une forêt de renoncements - 18/05/2018  
  23/05/2018 : Réforme de l’Etat : le Gouvernement doit changer de méthode - 18/05/2018  
  23/05/2018 : Réaction du Parti socialiste à la crise environnementale et sanitaire des « sargasses » - 16 mai 2018  
  16/05/2018 : Jeudi 17 mai sur France 2 : Olivier Faure vous donne rendez-vous  
  16/05/2018 : Réaction du Parti socialiste à la crise environnementale et sanitaire des « sargasses » - 16 mai 2018  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET