Articles > A lire > Enseignement & formation

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Le Conseil départemental - 23 mars 2017  
  Popularité 19 % : Transport scolaire des élèves de maternelle - DA - 11/06/2009  
  Popularité 19 % : François DOSE, Député de la Meuse, Maire de Commercy  
  Popularité 16 % : Conseil départemental - réunions publiques en 2017  
  Popularité 15 % : Conseil départemental - session plénière du 25 février 2016  
  Popularité 14 % : Conseil municipal - 24 mars 2017  
     

Rémunération des enseignants : la droite veut conditionner toute revalorisation à l’augmentation du temps de travail - 26/10/2016

Mercredi 26 octobre 2016
Communiqué de presse

  • Colombe Brossel, secrétaire nationale à l’Éducation et à la Formation
  • Yannick Trigance, secrétaire national adjoint à l’Éducation et aux Lycées professionnels

Rémunération des enseignants : la droite veut conditionner toute revalorisation à l’augmentation du temps de travail

À l’occasion de l’examen en commission des crédits 2017 de l’enseignement scolaire, le Parti socialiste tient à réaffirmer son plein soutien à la Refondation de l’école de la République engagée par le Gouvernement, et dont la revalorisation des rémunérations et des carrières enseignantes constitue une priorité.

Cette revalorisation, les socialistes le répètent depuis longtemps, est une nécessité. Les enseignants en France sont aujourd’hui moins bien rémunérés que leurs collègues de l’OCDE et leur salaire bien inférieur à celui des actifs titulaires d’un simple diplôme de l’enseignement supérieur – alors même que depuis 2010 le niveau master est exigé pour devenir professeur. Il était donc impératif de revoir leur rémunération, à commencer par l’alignement de l’indemnité des enseignants du primaire (ISAE) sur celle du secondaire (ISOE), d’améliorer la lisibilité des progressions de carrières et de revoir le système d’évaluation.

La droite s’emporte contre ces mesures « tardives » qu’elle qualifie de « mystification ». Mais qu’a-t-elle fait pendant 10 ans ? Rien, si ce n’est réduire les enseignants au rôle de chasseurs de primes... Au fond, la droite continue de considérer l’éducation comme une charge et les enseignants comme des « tire-au-flanc » qui ne travaillent pas assez.

Pour preuve, dans son projet pour 2017, le parti "Les Républicains" conditionnent toute augmentation des rémunérations des professeurs, à l’augmentation de leur temps de travail (25% de plus qu’actuellement) et à la suppression parallèle de 150 000 postes dans l’éducation nationale.

Cette double peine est méprisante pour les enseignants : elle marquerait un coup d’arrêt à la réussite pour tous les élèves et annoncerait la ruine du service public de l’éducation si la droite revenait aux responsabilités.



  Derniers articles  
  22/03/2017 : Retirez-vous Monsieur Fillon - 22/03/2017  
  21/03/2017 : Le Conseil départemental - 23 mars 2017  
  21/03/2017 : Conseil départemental - réunions publiques en 2017  
  18/03/2017 : Monsanto Papers : la Commission européenne doit agir vite - 18/03/2017  
  16/03/2017 : Le Parlement réclame un budget de l’Union à la hauteur pour 2018 - 16/03/2017  
  16/03/2017 : Pays-Bas : une victoire pour l’Europe - 16 mars 2017  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET