Articles > Les Elus de Gauche (en Meuse, en Europe) > Délégation socialiste française au Parlement européen

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Le Conseil départemental - 23 mars 2017  
  Popularité 19 % : Transport scolaire des élèves de maternelle - DA - 11/06/2009  
  Popularité 19 % : François DOSE, Député de la Meuse, Maire de Commercy  
  Popularité 16 % : Conseil départemental - réunions publiques en 2017  
  Popularité 15 % : Conseil départemental - session plénière du 25 février 2016  
  Popularité 14 % : Conseil municipal - 24 mars 2017  
     

Le Parlement européen déterminé à obtenir une révision budgétaire ambitieuse - 27/10/2016

Communiqué de presse
Strasbourg – 27 octobre 2016

Le Parlement européen déterminé à obtenir une révision budgétaire ambitieuse

Déficit chronique d’investissement, chômage des jeunes, accueil des migrants, changement climatique, mise en place des frontières européennes : les priorités européennes doivent porter sur ces défis.
Mais où sont les moyens budgétaires permettant d’y faire face ? C’est à cette question que les eurodéputés avaient répondu dès juillet dernier en votant le rapport de Jan Olbrycht et Isabelle Thomas qui demandait une révision d’un Cadre Financier Pluriannuel devenu obsolète.
En effet, dès l’année 2015 l’essentiel des marges budgétaires avaient été absorbées par les crises multiples. Pire, certaines priorités avaient subi des coupes sombres, comme le programme contre le chômage des jeunes doté d’un « zéro euro » d’engagement en 2016.

Dès septembre, la Commission, reconnaissant implicitement le caractère insoutenable de la situation, suivait le Parlement en formulant une proposition législative de révision budgétaire qui reprenait bon nombre des propositions parlementaires, comme la création d’une réserve de crise, l’extension de la flexibilité ou la réutilisation des dégagements d’office.

La résolution votée hier par 446 voix contre 181, montre à nouveau la détermination du Parlement à mettre en adéquation les objectifs politiques de l’Union et ses moyens. Après avoir acté le sous-dimensionnement du cadre budgétaire, la résolution donne mandat au Parlement pour qu’il obtienne du Conseil, la flexibilité proposée par Commission européenne, la hausse des plafonds et des moyens supplémentaires sur un certain nombre de programmes prioritaires.

Par ailleurs, la résolution établit un lien conditionnel entre la révision du CFP et le budget 2017, lui aussi adopté ce mercredi et qui entérine d’ores et déjà les hausses budgétaires prévues dans la révision, notamment sur le programme pour l’emploi des jeunes, la recherche ou la crise laitière. En clair, le budget ne pourra être voté sans révision du CFP.

Enfin, le Parlement demande que les négociations portent également sur les prochaines perspectives financières pour en finir avec la pénurie structurelle qu’engendre le déséquilibre croissant entre la faiblesse des ressources propres et les contributions nationales.

Le Parlement est prêt aux négociations avec le Conseil, et déterminé à éviter la crise budgétaire qui menace l’Union. Nous attendons que le Conseil se dote rapidement d’une proposition sur la révision du CFP pour démarrer la discussion. La balle est du côté des États membres.



  Derniers articles  
  22/03/2017 : Retirez-vous Monsieur Fillon - 22/03/2017  
  21/03/2017 : Le Conseil départemental - 23 mars 2017  
  21/03/2017 : Conseil départemental - réunions publiques en 2017  
  18/03/2017 : Monsanto Papers : la Commission européenne doit agir vite - 18/03/2017  
  16/03/2017 : Le Parlement réclame un budget de l’Union à la hauteur pour 2018 - 16/03/2017  
  16/03/2017 : Pays-Bas : une victoire pour l’Europe - 16 mars 2017  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET