Articles > A lire > Faits de société

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Nicolas Sarkozy tombe le masque frontiste (Interview de Nicolas Sarkozy à Valeurs actuelles) - 05/08/2015  
  Popularité 93 % : HONG KONG - OMC : mettre le commerce au service du développement - 06/12/2005  
  Popularité 79 % : Déficit de la sécurité sociale : record historique pour le Gouvernement Raffarin ! - 27/04/2005  
  Popularité 79 % : Ordre du jour des 08 & 09 juillet 2009  
  Popularité 79 % : Primaires : 21 septembre 2011  
  Popularité 79 % : le 9 juin 2006 : le niveau du déficit du régime général de la sécurité sociale fin 2006  
     

Projet des Républicains pour nos institutions : tout pour eux et rien pour les Français - 30/06/2016

Jeudi 30 juin 2016 - Communiqué de presse

Laurent Dutheil, Secrétaire national chargé du pôle préparation de l’avenir, Nicolas Sfez, Secrétaire national adjoint aux Institutions, Nadège Abomangoli, Porte-parole du Parti socialiste

Projet des Républicains pour nos institutions : tout pour eux et rien pour les Français

À l’occasion d’une matinée d’étude sur les institutions, hier, Nicolas Sarkozy et les Républicains ont choisi d’ignorer les aspirations exprimées par les Français pour une démocratie plus représentative et de faire fi de toutes évolutions sérieuses de nos institutions.

La pauvreté et l’absence de propositions de ce rapport témoignent du désintérêt total de la droite pour les questions institutionnelles. Pour eux, rien ne doit changer pas même le cumul des mandats dont la suppression décidée par la gauche est pourtant plébiscitée par les Français.

Drôle de conception du pouvoir que de vouloir se débarrasser de tous les dirigeants de l’administration française qui n’auraient pas fait allégeance et même de supprimer des autorités indépendantes afin d’avoir les mains libres pour nommer leurs amis, ce qui est directement contraire à l’intérêt du pays qui doit pouvoir compter sur la diversité des compétences pour le seul service de l’intérêt général.

Rien sur la revalorisation du rôle du Parlement, rien sur la déontologie du personnel politique, rien sur les lobbys et les représentants d’intérêts, rien sur la réforme de la justice, rien sur le Conseil constitutionnel, rien sur la démocratie participative, rien sur les rôles respectifs du Président et du Premier ministre. Bref, rien sur rien.
La proposition de la droite n’est qu’une coquille vide.

Le Parti socialiste, pour sa part, a présenté un rapport intitulé « 50 recommandations pour nos institutions » qui vise à répondre à la coupure croissante entre gouvernants et gouvernés.



  Derniers articles  
  18/10/2017 : Un budget pour les riches, un contre-budget pour tous - 18/10/2017  
  25/09/2017 : Le logement social paie la facture de la rigueur… - 20/09/2017  
  25/09/2017 : Sénatoriales - point presse du Parti socialiste - 24/09/2017  
  25/09/2017 : Présentation des ordonnances Macron-Pénicaud devant le conseil des Ministres - 22/09/2017  
  25/09/2017 : Pour les emplois aidés, le compte n’y est pas et c’est la double peine - 25/09/2017  
  24/09/2017 : Elections sénatoriales 2017 (résultats)  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET