Articles > A lire > Europe

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Les délégations - mars 2008  
  Popularité 81 % : Est Républicain - 05/02/2008  
  Popularité 67 % : L’organisation du grand débat - 05/02/2019  
  Popularité 67 % : Conseil de la Communauté d’Agglomération - 16 juin 2016  
  Popularité 50 % : Travailleurs détachés : une avancée, des incertitudes - 25/10/2017  
  Popularité 50 % : Projet de réforme des collectivités territoriales et de la loi de finances 2010  
     

Fin des quotas sucriers européens - 15/06/2016

Mercredi 15 juin 2016 - Communiqué de presse
Victorin Lurel, secrétaire national aux Outre-Mer

Fin des quotas sucriers européens : Non, Madame Le Pen, depuis 2012 la France n’a pas attendu pour agir

Par une lettre ouverte en date du 13 juin, Madame Marine Le Pen, anti-européenne convaincue à défaut d’être convaincante, a tenu à dénoncer l’attitude prétendument attentiste de la France vis-à-vis de la fin programmée des quotas sucriers européens prévue en 2017.

Au-delà de cette forme de propagande de la part d’une députée européenne qui fait une nouvelle fois preuve de sa méconnaissance des dossiers communautaires, Madame Le Pen semble également ignorer le sens de l’action du Gouvernement engagée depuis 2012 en matière de modernisation et de soutien des filières agricoles traditionnelles des Outre-mer.

Par cette missive éhontément mensongère, le Front national s’est manifestement trompé de destinataire. Peut-être souhaitait-il en effet s’adresser aux anciens ministres de Nicolas Sarkozy, comptables du manque d’anticipation de la fin des quotas sucriers en 2017 et que le Gouvernement a reçu en héritage en 2012 ?

Le Parti socialiste tient à rappeler à Madame Le Pen que le Gouvernement n’a pas attendu le 13 juin 2016 pour se préoccuper de la question et que c’est bien la Gauche qui a décidé d’une aide supplémentaire de 38M€ par an à la filière canne, qui a veillé à exclure les sucres spéciaux des négociations d’accords commerciaux communautaires et qui a revalorisé substantiellement la prime bagasse aux producteurs.

En matière de dénonciation d’attentisme et de désengagement à l’égard des agriculteurs ultramarins, le Parti socialiste suggère ainsi au Front national d’adresser sa prochaine lettre ouverte à Monsieur Bruno Le Maire, candidat à la candidature de la droite et ancien ministre de l’agriculture de Nicolas Sarkozy et de François Fillon de 2009 à 2012.

Actuellement en campagne à La Réunion, Monsieur Le Maire ne manquera certainement pas de répondre dans les plus brefs délais de son bilan calamiteux outre-mer.



  Derniers articles  
  18/02/2019 : Lancement du chantier « Santé et Territoires » - 16/02/2019  
  18/02/2019 : Le Parti socialiste s’ouvre : huit artistes d’Ivry-Port - 16/02/2019  
  18/02/2019 : « Ça suffit ! » : l’appel à l’union contre l’antisémitisme - 14/02/2019  
  18/02/2019 : Le Parti socialiste appelle à un sursaut de la France dans la protection des Kurdes de Syrie - 14/02/2019  
  18/02/2019 : Le Parti socialiste demande au ministre Blanquer de renoncer à supprimer le CNESCO - 14/02/2019  
  18/02/2019 : Grand débat : La Ruche socialiste s’empare de la question de la pauvreté - 09/02/2019  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET