Articles > A lire > Faits de société

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Un nouveau pas contre la fraude fiscale - 07/05/2015  
  Popularité 97 % : Bye Bye Barroso - 30/10/2014  
  Popularité 61 % : Le Parlement européen souhaite la reconnaissance de l’Etat de la Palestine - 17/12/2014  
  Popularité 61 % : Le Parlement européen dit non aux méga-camions - 10/03/2015  
  Popularité 61 % : Le Parlement européen au chevet d’Air France - 16/12/2014  
  Popularité 61 % : Quand le tabac a l’odeur de l’argent - 25/02/2016  
     

Reconnaissance de la précarité sociale comme critère de discrimination - 16/06/2016

Mercredi 15 juin 2016 - Communiqué de presse
Elsa Di Meo, secrétaire nationale à la promotion et l’action républicaine, Kamel Chibli, secrétaire national au handicap et à la lutte contre l’exclusion, Marc Mancel, secrétaire national à la santé, la protection sociale et la famille

Reconnaissance de la précarité sociale comme critère de discrimination : une avancée majeure obtenue par les socialistes

L’Assemblée nationale a adopté hier la proposition de loi instaurant un 21e critère de discrimination, celui de la précarité sociale.

Le Parti socialiste salue cette avancée majeure proposée et portée par les sénateurs socialistes qui permet de reconnaître enfin ce facteur de discrimination.
Cette discrimination liée à la pauvreté est une réalité. Qu’il s’agisse de refus d’accès aux soins, de refus de location, de discrimination à l’embauche… 8,7 millions de personnes, soit 14,3% de la population, la subissent. Pire, un enfant sur cinq, et même un sur deux dans les zones sensibles, en sont victimes.

Non seulement ce texte entend donner une base juridique pour faire reconnaître et condamner ces cas de discrimination devant les tribunaux, mais il a aussi et surtout une dimension symbolique et éducative essentielle. C’est en nommant ce qui est inacceptable que nous le combattons. Aujourd’hui, le traitement inégalitaire de certains de nos concitoyens au prétexte qu’ils sont dans une situation sociale particulièrement modeste ou précaire est officiellement dénoncé et refusé.

Plus que jamais, les socialistes agissent pour faire progresser les droits de nos concitoyens les plus démunis et les plus précaires. Avec cette proposition de loi, c’est une nouvelle étape du combat pour la dignité de tous qui est franchie.



  Derniers articles  
  13/03/2019 : Le Parti socialiste lance ses propositions pour une Europe féministe - 08/03/2019  
  13/03/2019 : Le Parti socialiste fait du « bien manger » un enjeu majeur de notre société - 05/03/2019  
  13/03/2019 : La lettre d’Emmanuel Macron : des mots pour le dire, des actes pour se dédire - 05/03/2019  
  9/03/2019 : Tribune de l’Opposition « Attendez 15 ou 20 ans » ... et puis quoi encore ? - 03/2019  
  5/03/2019 : Le Parti socialiste saisit le CSA sur les atteintes au pluralisme - 25/02/2019  
  5/03/2019 : Algérie : le Parti socialiste solidaire des aspirations au changement - 04/03/2019  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET