Articles > A lire > Sécurité

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Les délégations - mars 2008  
  Popularité 99 % : Vœu d’urgence visant à l’adoption d’une motion relative au projet de loi sur la gestion des déchets nucléaires - RB - 30/03/2006  
  Popularité 99 % : Repères historiques du Parti Socialiste en Meuse  
  Popularité 99 % : Mise en place de la retenue à la source de l’impôt sur le revenu - 18/12/2006  
  Popularité 99 % : Bureau des temps - 31/03/2006  
  Popularité 61 % : Vœu contre le travail dominical - 18/12/2008  
     

Les gesticulations et polémiques de la droite doivent cesser face au terrorisme au nom de l’unité nationale - 16/07/2015

Les gesticulations et polémiques de la droite doivent cesser face au terrorisme au nom de l’unité nationale

Marie-Pierre de La Gontrie, secrétaire nationale chargée du pôle République, Citoyenneté, Nawel Oumer, secrétaire nationale chargée de la Justice, des Libertés publiques et de la Sécurité
16 juillet 2015

Ce matin, M. Frédéric Péchenard, ancien directeur général de la police nationale, homme de confiance de Nicolas Sarkozy et directeur général des Républicains, a dénoncé une "volonté d’appropriation politique" par l’exécutif de la question antiterroriste, après l’annonce mercredi par François Hollande puis Bernard Cazeneuve d’un attentat déjoué sur le sol français.

Monsieur Péchenard, aurait-il la mémoire qui flanche ou veut-il berner les Français ?

Le Parti socialiste n’aura de cesse de rappeler que c’est bien la droite, sous le gouvernement de Nicolas Sarkozy, qui a effectué des coupes draconiennes dans les effectifs en supprimant 13.700 postes de policiers et de gendarmes, et qui a privilégié la politique du chiffre au détriment de l’action. Mais M. Péchenard était resté muet à cette époque.

Le Président de la République et le ministre de l’Intérieur l’ont rappelé, la menace est réelle et le gouvernement agit sans relâche. Pas moins de 30.000 policiers, gendarmes et militaires sont aujourd’hui affectés à la protection de 5.000 sites sensibles. Les services de renseignement agissent au quotidien pour prévenir les agissements des personnes radicalisées.

Comme l’a dit avec force le Président de la République le 14 juillet, face à la menace terroriste élevée, rien ne sera relâché pour ce qui relève de la sécurité des Français au cours des prochains mois.

M. Péchenard devrait saluer l’action des forces de l’ordre qu’il a dirigé et qu’il connaît parfaitement, plutôt que de s’abaisser à de basses polémiques stériles et sans fondement.

Le Parti socialiste exprime son entier soutien au Gouvernement et aux forces de l’ordre, et félicite les services de renseignement pour leur efficacité face à la menace d’attentat.



  Derniers articles  
  18/02/2019 : Lancement du chantier « Santé et Territoires » - 16/02/2019  
  18/02/2019 : Le Parti socialiste s’ouvre : huit artistes d’Ivry-Port - 16/02/2019  
  18/02/2019 : « Ça suffit ! » : l’appel à l’union contre l’antisémitisme - 14/02/2019  
  18/02/2019 : Le Parti socialiste appelle à un sursaut de la France dans la protection des Kurdes de Syrie - 14/02/2019  
  18/02/2019 : Le Parti socialiste demande au ministre Blanquer de renoncer à supprimer le CNESCO - 14/02/2019  
  18/02/2019 : Grand débat : La Ruche socialiste s’empare de la question de la pauvreté - 09/02/2019  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET