Articles > A lire > International, exil & immigration > International

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Lettre ouverte de Noëlle Mangin à Mme Huraut (ancien Maire) - 02 avril 2008  
  Popularité 92 % : Le 17 mars 2006 : "Au rythme où l’on tue les journalistes en Irak,...  
  Popularité 70 % : Un budget pour les riches, un contre-budget pour tous - 18/10/2017  
  Popularité 70 % : François Hollande à Toulon - 18/08/2007  
  Popularité 70 % : AVIS AUX ALD ..... 10/06/2007  
  Popularité 70 % : Evolution du marché du travail - conjoncture lorraine fin décembre 2005  
     

PALESTINE : Le Parti socialiste appelle à la clarification des circonstances de la mort de Ziad Abou Ein - 11/12/2014

Jeudi 11 décembre 2014 - communiqué du Parti Socialiste

PALESTINE : Le Parti socialiste appelle à la clarification des circonstances de la mort de Ziad Abou Ein

Le ministre en charge de la colonisation et ancien vice-ministre chargé des prisonniers au sein de l’Autorité palestinienne, Ziad Abou Eïn, est décédé hier au cours d’une manifestation pacifique dans le village de Turmus Ayya, près de Ramallah, où plusieurs centaines de Palestiniens dénonçaient la confiscation de leurs terres. Les causes exactes de sa mort brutale restent à clarifier, mais il est désormais établi qu’elle s’est produite lors de son altercation avec les soldats israéliens qui faisaient barrage à la manifestation. Un potentiel usage disproportionné de la force est mis en cause.

Le Parti socialiste condamne ces nouvelles violences et exprime ses plus sincères condoléances à la famille et aux proches du défunt, qui est inhumé aujourd’hui, et transmet aussi ses condoléances à l’Autorité palestinienne. Il rend hommage à Ziad Abou Eïd, militant de longue date du Fatah emprisonné à plusieurs reprises, dont en 2002 en même temps que Marwan Barghouti, toujours en prison. Le Parti socialiste adresse sa sympathie à la direction du Fatah qui représente la voix d’une Palestine démocratique refusant le terrorisme et le fondamentalisme.

Il s’associe à l’appel de la France, du Secrétaire général des Nations Unies et à celui de la Haute représentante de l’Union européenne pour pour qu’une enquête "rapide et transparente" soit menée afin de clarifier les circonstances de la mort du ministre.

Le Parti socialiste exprime également sa grande préoccupation face à l’escalade des violences qui continue à entraver la reprise des négociations de paix. Il réitère que celles-ci devront aboutir à la reconnaissance de l’Etat de Palestine aux côtés de l’Etat d’Israël. La France s’est engagée dans ce sens avec de nouvelles initiatives, et le Bureau national du Parti socialiste a confirmé, le 2 décembre 2014, son soutien à la Résolution votée à l’Assemblée nationale et au Sénat portant sur le même sujet.



  Derniers articles  
  10/11/2017 : COP 23 : une étape transitoire, un enjeu politique majeur - 06 novembre 2017  
  10/11/2017 : Vie associative : des paroles aux actes - 10/11/2017  
  10/11/2017 : La transition énergétique ne doit pas attendre - 07/11/2017  
  10/11/2017 : Contrats aidés : le gouvernement s’entête et décrète un plan social massif - 06/11/2017  
  9/11/2017 : Conseil départemental de la Meuse - 16 novembre 2017  
  9/11/2017 : Conseil départemental de la Meuse - 19 octobre 2017  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET