Articles > A lire > Interventions du 1er secrétaire du PS

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Conseil municipal - 26 octobre 2017  
  Popularité 80 % : Evolution du marché du travail - conjoncture lorraine fin juin 2005  
  Popularité 80 % : Crise des banlieues - 02/12/2005  
  Popularité 80 % : Loi de finances rectificative pour 2005 : l’heure des comptes - 06/12/2005  
  Popularité 80 % : Suivi de la politique gouvernementale (en matière d’environnement) - 11/2005  
  Popularité 80 % : Suppressions d’emplois à EDF : la logique boursière à l’œuvre - 08/12/2005  
     

Cinq bonnes nouvelle pour le redressement de la France - 09/12/2014

« En cette fin d’année 2014, on a 5 points positifs […] sur le plan économique et social », qui « doivent être mis dans le débat ». « Il n’y a pas là à triompher, mais […] à marquer que […] la France, tout doucement certes, mais de manière claire, commence son redressement pour sortir de la crise » (S. Le Foll, 03/12/14).

Premier point  : « la réduction du déficit budgétaire », annonce faite ce jour par Michel Sapin :

  • « Le gouvernement révise le déficit 2015 à 4,1% du PIB, contre 4,3% prévu initialement », suite à la stabilisation du PLF à la sortie du débat budgétaire ;
  • Cette révision « aura un impact sur 2016 et 2017 » et permettra notamment d’être « largement en dessous de 3% » du PIB pour le déficit de 2017 ;
  • Quant à l’objectif de 4,4% du PIB pour le déficit 2014, « non seulement [il] reste d’actualité mais il est très sécurisé » ;
  • Par ailleurs, « le gouvernement ne proposera pas de nouvelles mesures de hausses d’impôts ni en 2015, ni en 2016, ni en 2017. […] Désormais, les seules contributions qui sont appelées à augmenter, le seront au titre des décisions déjà prises » (M. Sapin, 03/12/14).

Deuxième point  : « le Pacte de responsabilité et de solidarité est acté, dans sa globalité : pour ce qui concerne les entreprises, comme pour la baisse d’impôt pour les ménages » (S. Le Foll, 03/12/14) :

  • En ce qui concerne les entreprises, « on a un dispositif complet », qui a déjà produit des premiers résultats :
  1. Le coût horaire du travail dans l’industrie est désormais plus bas en France (36,8€) qu’en Allemagne (38,5€) (Source : Rexecode) ;
  2. Le CICE a déjà représenté près de 11 Md € d’allègements de charge en 2014, ce sera 17 Md € en 2015 ;
  3. Plus de 6 Md € d’allègements supplémentaires seront mis en œuvre pour les entreprises en 2015, en plus du CICE.
  • Et nous avons « une perspective » « d’avoir des accords d’ici la fin de l’année dans de nouvelles branches », « au-delà des 2 branches [ayant déjà] signé un accord ». « Cela concernera près de 6 millions de salariés, sur 15 millions de salariés ». Donc « les négociations dans les branches se poursuivent » (S. le Foll, 02/12/14).

Troisième point : « des points positifs dans le contexte économique », qui « ne sont pas assez rappelés », peuvent « potentiellement avoir un bénéfice en terme de marge pour les entreprise » de plusieurs milliards :

  • « L’Euro a baissé de 10% depuis le début de l’année ». « Le Premier ministre avait dans son discours de politique générale insisté » sur cet enjeu, et « la France a pesé dans le débat » ;
  • « La baisse continue du prix du pétrole, de 30% » depuis 6 mois, son plus bas niveau depuis 5 ans. C’est une « bonne nouvelle en terme économique pour les entreprises et pour les ménages […] dans le soutien au pouvoir d’achat » ;
  • « Les taux pour les obligations françaises à 10 ans sont à un plancher historiquement bas, à peine 1 % », « ce qui a des conséquences sur les taux d’intérêt pour les entreprises et l’activité économique » (S. Le Foll, 03/12/14).

Quatrième point : « la réduction des inégalités en 2013 ». Elles ont baissé d’autant en 2013 qu’elles ont augmenté chaque année depuis 10 ans, si l’on s’en réfère à l’indice de Gini (-0.003 en 2013 contre +0.002/an sur 2004-2012). « C’est un point positif pour tous ceux qui peuvent avoir des doutes » (S. Le Foll, 03/12/14).

Cinquième point : l’année 2015 sera marquée pour de nouvelles avancées sociales :

  • Le compte personnel de formation : « des salariés mieux formés, c’est […] pour les entreprises […] une marge de compétitivité, et pour les salariés une capacité à trouver plus facilement un emploi » ;
  • L’extension de la Garantie jeunes à 51 nouveaux territoires : « un élément important pour accompagner les jeunes lors de la perte d’un emploi ou de la sortie du système scolaire » ;
  • Le compte pénibilité, qui « en 2015 sera mis en œuvre avec 4 premiers critères objectifs et simples » (S. Le Foll, 03/12/14 –cf. infra).

Pour autant, de ces points positifs, il n’y a pas à triompher. Mais ils marquent de manière claire que la France se redresse.



  Derniers articles  
  18/12/2017 : Conseil municipal - 21 décembre 2017  
  18/12/2017 : Autriche : le Parti socialiste condamne la coalition gouvernementale droite extrême-droite - 16 décembre 2017  
  18/12/2017 : Conférence nationale des territoires : le Parti socialiste veillera à ce que l’action de l’Etat concerne tous les territoires - 17/12/2017  
  1er/12/2017 : Conseil communautaire de Bar-le-Duc Sud Meuse - 07/12/2017  
  1er/12/2017 : Conseil communautaire de Bar-le-Duc Sud Meuse - 12/10/2017  
  28/11/2017 : Les forums de la refondation - 20/11/2017  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET