Articles > A lire > Enseignement & formation

  Articles populaires  
  Popularité 99 % : Afrique : rencontre du Parti socialiste avec les partis progressistes africains - 06/12/2013  
  Popularité 99 % : Conseil général - séance plénière - 23 janvier 2014  
  Popularité 99 % : Les socialistes mobilisés pour la Marche des fiertés - 27/06/2014  
  Popularité 99 % : François Hollande : 12 mars 2012  
  Popularité 99 % : Comparons les bilans - 27/10/2015  
  Popularité 99 % : Agir pour la ruralité, relever le défi de l’égalité - 20/05/2016  
     

Le Fonds d’amorçage participe à la réussite des nouveaux rythmes scolaires - 23/10/2014

Jeudi 23 octobre 2014 - communiqué de presse : Colombe Brossel, secrétaire nationale à l’Education et à la Formation, Yannick Trigance, secrétaire national adjoint à l’Education

Le Fonds d’amorçage participe à la réussite des nouveaux rythmes scolaires

L’article 55 du Projet de loi de Finances pour 2015 prévoit la diminution du « Fonds d’amorçage » destiné à inciter les communes à mettre en oeuvre la réforme des rythmes scolaires.

Créée en 2013 par la loi de Refondation pour l’école de la République, ce fonds prévoit jusqu’à présent le versement d’un montant forfaitaire par élève (50 euros) aux 23 300 communes ayant une école et une majoration (40 euros par élève) réservée aux communes éligibles aux dotations de solidarité urbaine et rurale cibles ainsi qu’aux communes des départements d’outre-mer, de Saint-Pierre-et-Miquelon et de Saint-Martin.

Le PLF envisage de diminuer cette dotation à 40 euros par élève (soit la part majorée) et d’en limiter le bénéfice en 2015-2016 aux seules communes éligibles aux DSU et DSR cibles (7 600).

Le Parti socialiste rappelle que ce Fonds est souvent devenu indispensable aux communes pour proposer à tous les élèves des activités périscolaires de qualité. Sa remise en cause, dans un contexte budgétaire difficile pour les collectivités locales, pourrait compromettre la réussite même de la réforme, au moment où celle-ci trouve progressivement sa vitesse de croisière. Le Parti socialiste tient à saluer, sur ce sujet, l’approche ouverte et constructive de Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et attend du débat parlementaire qu’il envisage une prorogation ou une alternative à cette dotation.

Dans le même temps, le Parti socialiste souhaite que l’attribution de ce fonds soit dorénavant soumise à condition, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. En effet, le bénéfice de la dotation n’étant pas directement lié à la mise en place d’activités périscolaires, certains maires de droite, comme M. Gaudin, ou certains directeurs d’établissements privés sous-contrat, touchent l’aide de l’Etat sans pour autant mettre en place d’activités périscolaires.

La récente décision du Tribunal administratif de Marseille, ordonnant à son maire d’organiser le périscolaire sous peine de sanctions financières, clarifie la situation. Après une relative tolérance les premières années de la réforme, il est temps de sortir de l’ambiguïté : le Fonds d’amorçage doit aller aux communes qui l’utilisent pour organiser des activités périscolaires au service des enfants.



  Derniers articles  
  17/04/2018 : Conseil départemental de la Meuse - 19 avril 2018  
  15/04/2018 : Réaction d’Olivier Faure aux frappes intervenues cette nuit en Syrie - 14 avril 2018  
  12/04/2018 : Emmanuel Macron s’écoute plus qu’il n’écoute les Français - 12/04/2018  
  11/04/2018 : Conseil municipal de Bar-le-Duc - 19 avril 2018  
  9/04/2018 : Le 78e Congrès du Parti socialiste, à Aubervilliers - 08/04/2018  
  9/04/2018 : Verdict sur le déficit public - 26/03/2018  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET