Articles > Action du Gouvernement (après le 6 mai 2012)

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : 5 minutes pour convaincre #7 - 23 mai 2017  
  Popularité 100 % : Déficit de la sécurité sociale : record historique pour le Gouvernement Raffarin ! - 27/04/2005  
  Popularité 100 % : Nicolas Sarkozy tombe le masque frontiste (Interview de Nicolas Sarkozy à Valeurs actuelles) - 05/08/2015  
  Popularité 100 % : Ordre du jour des 08 & 09 juillet 2009  
  Popularité 100 % : Primaires : 21 septembre 2011  
  Popularité 100 % : le 9 juin 2006 : le niveau du déficit du régime général de la sécurité sociale fin 2006  
     

Réduire le chômage et les déficits par des efforts collectifs - 16/04/2014

Mercredi 16 avril 2014 - communiqué de presse : Guillaume Bachelay, secrétaire national à la Coordination et aux Etudes, Karine Berger, secrétaire nationale à l’Economie, à la Fiscalité et aux Comptes publics

Réduire le chômage et les déficits par des efforts collectifs, le soutien à l’activité des entreprises, le dialogue social et la protection des plus modestes

Dans son intervention à l’issue du Conseil des Ministres, le Premier ministre a réaffirmé les trois dimensions du redressement du pays : renforcer la compétitivité des entreprises pour l’emploi et le pouvoir d’achat, préparer l’avenir, réduire les déficits pour la souveraineté du pays.

Manuel Valls a confirmé que l’emploi et la croissance sont les priorités. Avec le Pacte de responsabilité et de solidarité voulu par le président de la République, toutes les énergies pour combattre le chômage et renforcer notre économie sont sollicitées et encouragées. Dialogue social et réduction des cotisations patronales sont deux leviers au service des entreprises pour qu’elles investissent, embauchent, forment, se renforcent dans la compétition mondiale.

Le Premier ministre a rappelé avec force que le redressement de notre économie, contrairement à ce qu’affirment le MEDEF et son Président, doit s’appuyer sur nos règles sociales, et d’abord le SMIC, garant du pouvoir d’achat des salariés. Pour le renforcer, une mesure pour les contribuables les plus modestes sera prise dès juin.

Pour soutenir l’activité, investir, produire des richesses et les répartir, réduire les déficits, des économies sont nécessaires. C’est un enjeu de souveraineté : entre 2002 et 2012, sous les gouvernements de droite, la dette est passée d’un peu plus de 50 % à 90 % de la richesse nationale. C’est un effort collectif : il sera équitablement réparti entre l’Etat, les collectivités territoriales et la protection sociale. C’est un effort utile à tous : il permettra de soutenir l’investissement des entreprises, renforcer le pouvoir d’achat des ménages, pérenniser notre protection sociale.

Comme l’avait souhaité le Parti socialiste en février dernier, les économies ne porteront pas sur les dépenses indispensables pour la jeunesse et la préparation de l’avenir : l’éducation nationale, la recherche, l’innovation seront confortées. De même, sécurité et justice seront sanctuarisées. Les minima sociaux continueront d’augmenter au rythme de l’inflation.

Le Parti socialiste souhaite que dans le cadre de cet effort nécessaire, trois enjeux soient particulièrement pris en compte : la protection du pouvoir d’achat de tous les retraités modestes, le maintien d’un niveau exigeant d’investissements publics productifs, un coup de pouce au revenu de solidarité active.

Pour le Parti socialiste, compétitivité économique, justice sociale et souveraineté financière sont indispensables et indissociables.



  Derniers articles  
  25/09/2017 : Le logement social paie la facture de la rigueur… - 20/09/2017  
  25/09/2017 : Sénatoriales - point presse du Parti socialiste - 24/09/2017  
  25/09/2017 : Présentation des ordonnances Macron-Pénicaud devant le conseil des Ministres - 22/09/2017  
  25/09/2017 : Pour les emplois aidés, le compte n’y est pas et c’est la double peine - 25/09/2017  
  24/09/2017 : Elections sénatoriales 2017 (résultats)  
  23/09/2017 : Conseil municipal - 28 septembre 2017  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET