Articles > A lire > Autre

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Le gouvernement cible la goutte d’eau de l’immigration pour faire oublier l’océan du chômage de masse - 27/07/2011  
  Popularité 100 % : Salon de l’Agriculture : face aux oublieux, aux tartuffes et aux bonimenteurs, nos propositions - 03/03/2016  
  Popularité 99 % : Distribution de fruits et de lait dans les écoles, la pédagogie des bons produits - 08/03/2016  
  Popularité 99 % : OGM : Que la commission en prenne de la graine ! - 17/05/2017  
  Popularité 99 % : Glyphosate : une occasion manquée - 01/06/2016  
  Popularité 99 % : Trump à la Villette : le sommeil de la raison engendre des monstres - 29/01/2017  
     

La Résistance et la République au Panthéon - 21/02/2014

Vendredi 21 février 2014 - communiqué de presse : Harlem Désir, Premier secrétaire du Parti socialiste, Alain Bergounioux, secrétaire national

La Résistance et la République au Panthéon

Je salue le choix de rassemblement du président de la République, qui a décidé de faire entrer au Panthéon quatre grandes figures de la Résistance, alors que nous célébrerons cette année le 70ème anniversaire du Débarquement allié sur les côtes normandes et à l’occasion de l’anniversaire de l’exécution du Groupe Manouchian, combattants de toutes nationalités pour la liberté de la France à l’hommage duquel nous nous associons avec émotion.

Deux femmes, alors qu’elles avaient été trop souvent oubliées par le passé au regard de leur rôle dans l’histoire nationale, Germaine Tillion et Geneviève de Gaulle-Anthonioz, et deux hommes, Pierre Brossolette et Jean Zay, rejoindront ainsi au Panthéon René Cassin, André Malraux et Jean Moulin, héros comme eux de la lutte acharnée contre l’occupant nazi.

Leurs origines étaient différentes, leurs engagements étaient divers, parfois contraires, mais leur cause était la même. C’était celle de la République et de la Patrie, qui, aux heures noires de la défaite, sut mobiliser les plus fervents de ses enfants. C’était celle de la Résistance qui fut une œuvre collective, avec ses héros connus et anonymes, hommes et femmes, français et étrangers, une œuvre de liberté, d’égalité et de fraternité.

De Germaine Tillion, nous gardons en mémoire le témoignage bouleversant sur l’enfer du système concentrationnaire livré à son retour de Ravensbrück et, comme pour Geneviève Anthonioz-de Gaulle, toutes deux membres du groupe de résistance du Musée de l’Homme et toutes deux déportés, nous conservons le souvenir d’une vie constante d’engagements pour la justice sociale et la dignité humaine.

Nous nous souvenons aussi du sacrifice de Pierre Brossolette, journaliste, militant socialiste, l’un des tout premiers compagnons de la Libération, commandant au BCRA, porte voix de la résistance, arrêté en mission, torturé, qui se suicida pour ne pas parler sous la torture, et de l’assassinat cruel de Jean Zay par la Milice, d’une rafale de mitraillette dans le dos.

De l’œuvre de Jean Zay, ministre de l’Education nationale visionnaire du Front populaire, à qui l’on doit la scolarité obligatoire jusqu’à 14 ans, l’idée du CNRS, de l’ENA et de nombreuses institutions culturelles, les socialistes retiennent aussi le combat déterminé pour la laïcité puisqu’il fut celui qui le premier prononça l’interdiction des signes religieux et politiques à l’école.

Les vies de ces quatre grands héros sont un exemple pour nous tous et par le choix du président de la République, désormais à jamais pour les générations futures. Elles nous obligent et nous font devoir pour les temps présents. Car la République est toujours faite de femmes et d’hommes qui portent haut leur idéal de liberté, d’égalité et de fraternité.



  Derniers articles  
  12/12/2018 : Conseil municipal de Bar-le-Duc - 20 décembre 2018  
  10/12/2018 : BarInfo décembre 2018 / janvier 2019 ’Nouveau ? vous avez dit "nouveau"  
  6/12/2018 : Crise à la suite du mouvement des gilets jaunes  
  1er/12/2018 : Conseil communautaire de Bar-le-Duc Sud Meuse - séance publique - jeudi 06 décembre 2018  
  27/11/2018 : Feuille de route de l’énergie ? Un président hors-sujet, qui cherche à fuir son propre bilan - 27/11/2018  
  23/11/2018 : Marchons le 24 contre les violences faites aux femmes ! - 23/11/2018  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET