Articles > A lire > Autre

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : 5 minutes pour convaincre #18 - 07 juin 2017  
  Popularité 84 % : Emprunt Sarkozy : beaucoup pour la communication, rien pour la sortie de crise - 14/12/2009  
  Popularité 84 % : Gestion des matières et des déchets radioactifs  
  Popularité 84 % : Rapport Camdessus : les dangers d’une analyse partielle et partiale - 05/2005  
  Popularité 84 % : Trois ans de gouvernement RAFFARIN : un échec patent - 03/05/2005  
  Popularité 84 % : Le Parti socialiste condamne fermement la décision du gouvernement de céder entre 9,6% et 12,1% du capital de France Télécom - 01/09/2004  
     

Adoption du projet de loi pour l’égalité entre les femmes et les hommes au Sénat - 18/09/2013

Mercredi 18 septembre 2013 - Communiqué de presse : Laurence Rossignol, porte-parole du Parti socialiste, Adeline Hazan, secrétaire nationale aux Droits des femmes

Le Parti socialiste se félicite de l’adoption du projet de loi pour l’égalité entre les femmes et les hommes au Sénat

Le Parti socialiste se félicite de l’adoption hier par le Sénat du projet de loi pour l’égalité entre les femmes et les hommes. Cette loi-cadre est le premier texte transversal sur les droits des femmes : il permet à l’égalité femmes-hommes de franchir une nouvelle étape de progrès, en luttant de manière globale contre les inégalités entre les femmes et les hommes.

Le Parti socialiste salue les améliorations apportées au projet de loi par la discussion parlementaire et notamment par les amendements d’origine socialiste, au premier rang desquels l’extension du périmètre du délit d’entrave à l’IVG à l’information sur l’avortement. Le Parti socialiste se réjouit également de la création d’une obligation unique de négocier sur l’égalité professionnelle dans l’entreprise et de l’extension de l’utilisation du téléphone d’urgence aux victimes de viol.

Le Parti socialiste s’inquiète néanmoins de l’adoption d’un amendement du groupe RDSE qui tend à imposer la résidence alternée des enfants comme solution par défaut en cas de divorce, même en cas de désaccord des parents. Nous rappelons que c’est l’intérêt supérieur de l’enfant qui doit primer.

Cette question complexe est réfléchie dans le cadre d’un groupe de travail sur la co-parentalité créé par Christiane Taubira et Dominique Bertinotti dans la perspective de la future loi sur la famille : il ne saurait y avoir de modifications législatives avant que ce groupe de travail ait rendu ses conclusions.



  Derniers articles  
  1er/01/2018 : le Parti socialiste vous présente ses meilleurs voeux  
  18/12/2017 : Conseil municipal - 21 décembre 2017  
  18/12/2017 : Autriche : le Parti socialiste condamne la coalition gouvernementale droite extrême-droite - 16 décembre 2017  
  18/12/2017 : Conférence nationale des territoires : le Parti socialiste veillera à ce que l’action de l’Etat concerne tous les territoires - 17/12/2017  
  1er/12/2017 : Conseil communautaire de Bar-le-Duc Sud Meuse - 07/12/2017  
  1er/12/2017 : Conseil communautaire de Bar-le-Duc Sud Meuse - 12/10/2017  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET