Articles > Action du Gouvernement (après le 6 mai 2012)

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Agenda de la semaine du 14 au 18 mai  
  Popularité 100 % : Dieue : carte du canton  
  Popularité 100 % : Bar-le-Duc 1 : les candidats et le canton  
  Popularité 100 % : Revigny - pour joindre les candidats  
  Popularité 100 % : Résultats du 1er tour (10 juin 2012) - nord meusien  
  Popularité 100 % : Les Conseillers départementaux du Groupe des Elus de Gauche - 04/2015  
     

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l’emploi - 06/11/2012

Compétitivité, croissance, emploi : Jean-Marc Ayrault détaille les mesures pour un nouveau modèle français

Suite à la remise du rapport Gallois, Jean-Marc Ayrault a présenté ce mardi 6 novembre l’ensemble des mesures du gouvernement pour fonder le « nouveau modèle français ».

Face au décrochage de notre économie depuis 10 ans, le Premier ministre a choisi d’adopter une stratégie claire dans la mondialisation, orientée vers la compétitivité, la croissance et créatrice d’emplois sur notre territoire.

Dès l’été, François Hollande a réorienté la construction européenne vers la croissance mais c’est maintenant à la France d’agir pour prendre toute sa place dans la mondialisation, être compétitive et créatrice d’emplois. Aujourd’hui, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault présente un plan pour la croissance, la compétitivité et l’emploi afin de relancer notre économie non pas par les déficits mais par la dynamique économique et ainsi préserver notre modèle social.

Investir, conquérir de nouveaux marchés, créer de l’emploi

Aujourd’hui nos entreprises doivent pouvoir conquérir de nouveaux marchés, et donc innover et monter en gamme. Cette montée en gamme ne se fera pas sans investissements supplémentaires et donc sans possibilités de financement accrues.

Pour cela le gouvernement agit :

  • L’accès au financement des PME. Les PME innovantes sont les premières créatrices d’emplois dans les territoires or celles-ci ont du mal à se financer. Le gouvernement agit pour les y aider par un fonds de 500 millions d’euros mais également la création de la banque publique d’investissement qui mobilise 42 milliards d’euros. Egalement, la réforme bancaire qui sera discutée en décembre 2012 permettra de mettre les banques au service du financement des entreprises.
  • Produire ensemble. Afin d’affronter la compétition mondiale, Jean-Marc Ayrault a appelé à un renforcement des filières industrielles mais également à l’adoption de stratégies partagées pour l’export.
  • La marque France : « Nous devons promouvoir ensemble la « marque France » ! Pas seulement une signature mais un nouvel état d’esprit. »

Mais cette relance de l’économie française doit se faire également au profit de l’emploi en France. Pour cela, il faut une jeunesse mieux formée, des procédures simplifiées et une réduction du coût du travail.

  • Formation des jeunes. Le gouvernement a donné la priorité à l’éducation, ceci se manifestera également par l’accès mis sur la formation professionnelle et un objectif de 500000 apprentis sur le marché du travail.
  • Simplification des procédures administratives. Le gouvernement entend en 2013 avoir simplifié les 5 démarches administratives essentielles et ainsi favoriser les démarches entreprenariales.
  • Un coût du travail abaissé de 20 milliards. Le Premier ministre a annoncé un allègement de 20 milliards du coût du travail sur trois ans sur les salaires compris entre 1 et 2,5 fois le SMIC sous forme de crédit d’impôt. Cette mesure sera financée pour 10 milliards par des économies supplémentaires sur les dépenses de l’Etat et pour 10 milliards par une restructuration des taux de TVA et une nouvelle fiscalité écologique. Au 1er janvier 2014, la TVA sur la restauration et sur les travaux de rénovation des logement sera portée de 7 à 10% et le taux normal passera de 19,6 à 20%. En revanche pour protéger les ménages les plus modestes la TVA sur les produits de première nécessité sera baissée et portée de 5,5 à 5%.

Des acteurs mobilisés

Jean-Marc Ayrault l’a rappelé, l’ensemble des acteurs doivent être mobilisés pour permettre à la France de réussir dans la mondialisation. Il rappelle que si l’Etat engage un effort sur la fiscalité et le coût du travail ce sera du « donnant-donnant ».

"Le succès du pacte national pour la croissance, la compétitivité et l’emploi suppose l’engagement de l’ensemble des acteurs de l’économie française et en premier lieu des entreprises de notre pays. Un pacte, c’est un engagement réciproque. J’attends de chacun qu’il prenne ses responsabilités."

Pour en savoir plus



  Derniers articles  
  4/01/2019 : Ensemble, rétablissons l’ISF ! Pour un referendum d’initiative partagée - 18/12/2018  
  21/12/2018 : Le Parti socialiste salue le Pacte mondial sur les migrations - 18 décembre 2018  
  17/12/2018 : COP24 : le strict minimum – et même moins – et une France aux abonnés absents - 16/12/2018  
  16/12/2018 : le Parti socialiste propose un autre plan ! - 12/12/2018  
  16/12/2018 : Les socialistes déposent une motion de censure contre le gouvernement - 11/12/2017  
  16/12/2018 : Déclaration universelle des droits de l’homme : 70 ans et une époque qui la met au défi - 10/12/2018  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET