Articles > Les Elus de Gauche (en Meuse, en Europe) > Conseil départemental de la Meuse > Questions écrites, orales, voeux & interventions > Année 2012 > Séance du 09 février 2012

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Communiqué du Conseil fédéral du PS de la Meuse - 13 juin 2017  
  Popularité 71 % : Conseil Communautaire du 5 mars 2015 - Motion pour le maintien de la Classe Préparatoire Universitaire Scientifique du Lycée Raymond Poincaré de Bar-le-Duc  
  Popularité 70 % : Barroso chez Goldman Sachs : les eurodéputés socialistes et radicaux appellent à des mesures urgentes - 11/07/2016  
  Popularité 70 % : #LuxLeaks : les condamnations des lanceurs d’alerte rendent plus urgente que jamais une législation européenne pour les protéger - 29/06/2016  
  Popularité 70 % : Jean THOUVENIN, Bar-le-Duc, retraité SNCF, ancien combattant volontaire  
  Popularité 69 % : Organisation de la Fédération  
     

mobilisation contre la suppression inacceptable de postes d’enseignants - DA - 09/02/2012

Voeu d’urgence déposé par Diana ANDRE, au nom du Groupe des Elus de Gauche

Pour nos enfants, mobilisation contre la suppression inacceptable de postes d’enseignants

Monsieur le Président,

De nouveau en Meuse la rentrée scolaire de septembre 2012 sera placée sous le signe de la réduction de postes entraînant des fermetures de classes.

Le dogme, élevé en institution, du non remplacement d’un fonctionnaire sur deux s’attaque à l’Ecole sans tenir compte des réalités du terrain, des difficultés des écoles et des établissements, l’économie prime sur tout.

Notre ruralité rassemble en son sein des structures scolaires bien entretenues et le plus souvent dotées d’équipements numériques performants. Il faut souligner l’engagement des collectivités locales qui ont à cœur d’offrir un service de qualité pour l’éducation de nos enfants.

Même les regroupements d’écoles n’échappent pas à la coupe réglée. Ainsi sont frappées de plein fouet par la carte scolaire, des écoles neuves, construites il y a quelques années seulement, au sein de syndicats regroupant plusieurs villages dont les habitants ont pris la peine de mener une réflexion pour mettre en place, en mutualisant leurs moyens, une structure commune, selon les normes les plus modernes avec salles d’activités dédiées.

Bien souvent vont de nouveau renaître des classes à cours multiples, par cela j’entends par exemple du CP au CM2, difficiles à gérer.

A d’autres endroits, ce sont les maternelles qui pâtissent de la situation et sont la variable d’ajustement. Quand on approche des 30 élèves par classe, il est difficile de prétendre que ce sont là des conditions optimales pour accueillir nos petits.

Les RASED ne sont plus à certains endroits qu’une coquille vide, les postes spécialisés dans les services médico-sociaux, je pense à l’APAJH ou à l’EPDAMS, se réduisent au nom d’une économie budgétaire sans discernement. Comment peut-on prendre en compte les difficultés rencontrées par certains de nos enfants, pour lesquels des solutions adaptées sont indispensables ?

De même dans certains collèges, dans certains lycées, les dotations horaires insuffisantes font gonfler des effectifs de classes jusqu’à 29 ou 30. Est-ce acceptable ?

C’est accorder bien peu d’estime à notre département déjà fortement touché par l’érosion ou même la disparition de certains services publics. C’est accorder bien peu d’attention à ce que devrait être la priorité de notre République, l’Education de nos enfants.

C’est pourquoi, Monsieur le Président, je souhaite que notre Assemblée condamne unanimement cette politique du chiffre et s’accorde en vue d’en limiter au maximum les effets désastreux.



  Derniers articles  
  13/08/2017 : Jour du dépassement : les socialistes demandent des moyens garantis pour la transition écologique - 02/08/2017  
  13/08/2017 : La fausse route du gouvernement Philippe - 30/07/2017  
  13/08/2017 : Baisse des aides à l’investissement et des crédits de la politique de ville - 03/08/2017  
  3/08/2017 : Le Parti socialiste salue la mémoire de Jeanne Moreau - 08/2017  
  3/08/2017 : Le Gouvernement tourne le dos aux quartiers prioritaires - 03/08/2017  
  3/08/2017 : Baisse des aides à l’investissement et des crédits de la politique de ville - 03/08/2017  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET