Articles > A lire > Santé - Sécurité sociale

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Réunions publiques  
  Popularité 100 % : Bar-le-Duc 1 : rassemblement "La Meuse au Coeur"  
  Popularité 90 % : Brexit : le Royaume-Uni va redevenir une île - 24/06/2016  
  Popularité 90 % : Conseil communautaire de Bar-le-Duc Sud Meuse - 14/12/2016  
  Popularité 90 % : Le G20 s’empare de la question de l’acier - 09/06/2016  
  Popularité 90 % : Jour du dépassement : les socialistes demandent des moyens garantis pour la transition écologique - 02/08/2017  
     

Encore une fois, M. Sarkozy veut faire payer les malades ! - 15/11/2011

Paris, le 15 Novembre 2011
Communiqué de Marisol Touraine,
Secrétaire nationale à la santé et à la sécurité sociale

Encore une fois, M. Sarkozy veut faire payer les malades !

M. Sarkozy est parti en campagne. Et encore une fois, en désignant les malades comme des fraudeurs en puissance, M. Sarkozy s’attaque de manière insupportable aux plus fragiles.

Le rallongement du délai de carence dans le privé et son instauration dans le public est symptomatique de ce discours. Au lieu d’améliorer l’efficacité du système, M. Sarkozy se contente de diminuer les prestations. Ce sont des économies sans réelle portée (seulement 200 millions d’euros) qui se traduiront par le nivellement par le bas. Cette proposition est idéologique et méprise les médecins, les fonctionnaires et les salariés.

Quand on sait que moins de 3% des indemnités maladie sont versés pour des arrêts de moins de 8 jours, alors que 60% des versements concernent des malades de plus de 3 mois, on mesure l’indécence qu’il y a à faire des patients les cibles d’un discours électoraliste !

La prétendue lutte contre la fraude n’est pas plus crédible de la part de ce gouvernement. La fraude est inacceptable. Mais la fraude aux prestations sociales porte sur environ 400 millions d’euros. C’est peu au regard de l’ensemble des fraudes : la fraude fiscale est évaluée à plus de 25 milliards d’euros ; la fraude due au travail dissimulé estimée entre 10 et 15 milliards ; la fraude aux cotisations sociales s’élèverait à plus de 2 milliards.

En ciblant les malades, le gouvernement n’est pas crédible lorsqu’il dit faire de la lutte contre la fraude sa priorité. Depuis 2007, les plans anti-fraude se sont multipliés sans aucun résultat. Les ministres se succèdent aujourd’hui pour évoquer des dizaines de milliards en jeu ! Quel aveu d’échec ! Contre la fraude, comme dans la plupart des domaines, le gouvernement s’agite mais n’agit pas.



  Derniers articles  
  13/07/2018 : Face au Président des riches,..... un parti pour tous les autres.  
  3/07/2018 : Conseil départemental de la Meuse - 12 juillet 2018  
  2/07/2018 : Quels moyens pour la France océanique ? - 28 juin 2018  
  2/07/2018 : Journée mondiale des réfugiés : le Parti socialiste inquiet des dérives au sein des démocraties - 20/06/2018  
  2/07/2018 : Les aides au logement (APL) encore ciblées par le gouvernement - 20/06/2018  
  2/07/2018 : Abandon des 1000 créations d’emplois en France par General Electric - 15/06/2018  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET