Articles > A lire > Logement et politique de la Ville

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Communiqué du Conseil fédéral du PS de la Meuse - 13 juin 2017  
  Popularité 71 % : Conseil Communautaire du 5 mars 2015 - Motion pour le maintien de la Classe Préparatoire Universitaire Scientifique du Lycée Raymond Poincaré de Bar-le-Duc  
  Popularité 70 % : Barroso chez Goldman Sachs : les eurodéputés socialistes et radicaux appellent à des mesures urgentes - 11/07/2016  
  Popularité 70 % : #LuxLeaks : les condamnations des lanceurs d’alerte rendent plus urgente que jamais une législation européenne pour les protéger - 29/06/2016  
  Popularité 70 % : Jean THOUVENIN, Bar-le-Duc, retraité SNCF, ancien combattant volontaire  
  Popularité 69 % : Organisation de la Fédération  
     

La Politique de la ville sacrifiée sur l’autel de la rigueur budgétaire - 28/10/2011

Communiqué de Marianne Louis, Secrétaire nationale à la Politique de la ville

La Politique de la ville sacrifiée sur l’autel de la rigueur budgétaire

La nomination d’un ministre n’aura donc pas suffi à enrayer la chute des crédits de la politique de la ville. Dans le projet de loi de finances 2012 actuellement en discussion au Parlement, les crédits accordés à la mission "Politique de la ville et Grand Paris" sont de 548 millions d’euros. Cela représente une chute de plus de 13% par rapport à l’exercice précédent (624 millions d’euros) alors que le Grand Paris a été ajouté à la mission. Le budget de la mission avait déjà diminué de 15% entre 2010 et 2011. Depuis 5 ans, les crédits accordés aux quartiers n’ont cessé de chuter.

A cela s’ajoute le plafonnement de la participation de l’Etat à l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU). L’ANRU est en panne, financièrement en danger et sans visibilité. Pourtant, le ministre tarde à donner des perspectives attendues par l’ensemble des habitants des quartiers et professionnels du renouvellement urbain.

Le Parti socialiste regrette que la politique de la ville soit sacrifiée sur l’autel de la rigueur budgétaire. Avec le renoncement de l’Etat à intervenir face à la crise sociale, c’est l’avenir de dizaines de milliers de jeunes dans les quartiers qui s’assombrit encore un peu plus.

Pour s’attaquer efficacement au redressement des quartiers, le Parti socialiste souhaite redonner à la politique de la ville une gouvernance politique forte et interministérielle qui doit s’appuyer sur une véritable péréquation financière, la simplification des zonages et des dispositifs.

Le Parti socialiste propose la mise en place d’un contrat unique de développement humain et de renouvellement urbain, ouvert à l’évaluation des habitants. L’Etat doit garantir à tous les territoires en difficulté le droit commun de l’intervention publique, condition essentielle d’un retour à la normale.



  Derniers articles  
  13/08/2017 : Jour du dépassement : les socialistes demandent des moyens garantis pour la transition écologique - 02/08/2017  
  13/08/2017 : La fausse route du gouvernement Philippe - 30/07/2017  
  13/08/2017 : Baisse des aides à l’investissement et des crédits de la politique de ville - 03/08/2017  
  3/08/2017 : Le Parti socialiste salue la mémoire de Jeanne Moreau - 08/2017  
  3/08/2017 : Le Gouvernement tourne le dos aux quartiers prioritaires - 03/08/2017  
  3/08/2017 : Baisse des aides à l’investissement et des crédits de la politique de ville - 03/08/2017  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET