Articles > Les Elus de Gauche (en Meuse, en Europe) > Conseil départemental de la Meuse > Questions écrites, orales, voeux & interventions > Année 2011 > séance du 17 octobre 2011

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Agenda de la semaine du 14 au 18 mai  
  Popularité 100 % : Dieue : carte du canton  
  Popularité 100 % : Bar-le-Duc 1 : les candidats et le canton  
  Popularité 100 % : Revigny - pour joindre les candidats  
  Popularité 100 % : Résultats du 1er tour (10 juin 2012) - nord meusien  
  Popularité 100 % : Les Conseillers départementaux du Groupe des Elus de Gauche - 04/2015  
     

Horaires des TGV - QDL - 17/10/2011

Daniel LHUILLIER, Au nom du Groupe des Élus de Gauche
Séance Plénière du 17 octobre 2011

VŒU D’URGENCE :

Horaires des TGV

Depuis l’arrivée du TGV en Meuse en 2007, plusieurs élus de notre Groupe se sont inquiétés, notamment au travers de vœux d’urgence, de l’évolution du service offert aux Meusiens : suppression d’un guichet en gare de Bar-le-Duc, du guichet unique en gare Meuse, horaires changeants dans ces deux gares, problèmes de desserte de la gare de Commercy....

Aujourd’hui, nouvelle étape : alors que la SNCF inonde la France de ses messages publicitaires sur les modifications de tous les horaires au mois de décembre prochain, quelles sont les répercussions sur notre territoire ? Notons un point positif : un train supplémentaire s’arrêtera en Gare Meuse au retour de Paris le soir. Mais un point extrêmement négatif va pénaliser nos concitoyens : le premier train à destination de Paris partira une demi-heure plus tôt, ce qui implique une importante perte de temps avant que la vie parisienne ne se mette en route.

Aux détériorations successives du service offert par la SNCF, il faut ajouter des doublons de trains, avec des horaires concurrents sur les gares de Bar-le-Duc et d’Issoncourt.

Nos collectivités ont joué le jeu en acceptant de participer au financement de cette Ligne Grande Vitesse, et elles continuent à le faire à travers les navettes en direction de la gare. Elles ont donc le droit de se faire entendre.

Pour quelle raison ce train a-t-il été avancé ? Economies réalisées par la SNCF ? Volonté de laisser libres des tranches horaires rentables en vue d’une future privatisation des lignes ? Nous n’avons pas la réponse.

Quoi qu’il en soit, le Groupe des Elus de Gauche vous demande, Monsieur le Président, de transmettre à la SNCF notre plus vive indignation et notre opposition à cette décision unilatérale.

Le Groupe demande également qu’une instance de concertation soit mise en place entre la SNCF et le Conseil général pour traiter de ces différentes questions.



  Derniers articles  
  4/01/2019 : Ensemble, rétablissons l’ISF ! Pour un referendum d’initiative partagée - 18/12/2018  
  21/12/2018 : Le Parti socialiste salue le Pacte mondial sur les migrations - 18 décembre 2018  
  17/12/2018 : COP24 : le strict minimum – et même moins – et une France aux abonnés absents - 16/12/2018  
  16/12/2018 : le Parti socialiste propose un autre plan ! - 12/12/2018  
  16/12/2018 : Les socialistes déposent une motion de censure contre le gouvernement - 11/12/2017  
  16/12/2018 : Déclaration universelle des droits de l’homme : 70 ans et une époque qui la met au défi - 10/12/2018  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET