Articles > A lire > Agriculture

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Réunions publiques  
  Popularité 100 % : Bar-le-Duc 1 : rassemblement "La Meuse au Coeur"  
  Popularité 90 % : Brexit : le Royaume-Uni va redevenir une île - 24/06/2016  
  Popularité 90 % : Conseil communautaire de Bar-le-Duc Sud Meuse - 14/12/2016  
  Popularité 90 % : Le G20 s’empare de la question de l’acier - 09/06/2016  
  Popularité 90 % : Jour du dépassement : les socialistes demandent des moyens garantis pour la transition écologique - 02/08/2017  
     

Pesticides Cruiser : Bruno Lemaire s’affranchit des décisions du Conseil d’Etat en dépit du bon sens - 14/09/2011

Communiqué de Laurence Rossignol, Secrétaire nationale à l’Environnement et au Développement Durable et de Germinal Peiro,
Secrétaire national à l’Agriculture

Pesticides Cruiser : Bruno Lemaire s’affranchit des décisions du Conseil d’Etat en dépit du bon sens.

Les citoyens et les apiculteurs français se mobilisent sans relâche afin que l’apiculture soit enfin protégée. Ils manifestent encore leur colère aujourd’hui, dans Paris. Une protestation qui vise à dénoncer pour la énième fois l’attitude inacceptable du gouvernement. Les autorisations pour le Cruiser et le Cruiser 350 avaient été annulées, a posteriori, par le Conseil d’Etat pour 2008 et 2009 en février dernier. Mais dans l’attente d’une décision pour 2010, le Cruiser 350 continue à être commercialisé, en dépit de sa dangerosité avérée. Non content d’ignorer ces décisions, le ministre de l’Agriculture vient d’autoriser également le Cruiser OSR à la commercialisation pour les cultures de colza. Non seulement cela constitue un manque de respect de la législation, mais aussi un désintérêt condamnable pour les recommandations scientifiques, et surtout un immobilisme atterrant, alors que les agriculteurs attendent d’être accompagnés dans la transition vers une agriculture durable.

Les scientifiques ne cessent d’alerter sur la surmortalité extrêmement inquiétante des abeilles en Europe, qui si elle n’est pas endiguée, aura des conséquences néfastes multiples : près de 40% des fruits, légumes et oléagineux dépendent de l’action fécondatrice de ces insectes.

D’autres pays européens ont eu le bon sens d’interdire la commercialisation de produits contenant des composants toxiques pour les abeilles. Jusqu’à quand les pouvoirs publics s’entêteront-ils dans un modèle productiviste et polluant ? Quand seront enfin privilégiés les intérêts des agriculteurs plutôt que les intérêts financiers ?

Le Parti socialiste demande que ces autorisations soient immédiatement suspendues. Il défend un modèle agricole écologiquement et économiquement durable, loin de la politique menée par la droite, qui n’a fait qu’appauvrir et mettre en danger nos agriculteurs.



  Derniers articles  
  13/07/2018 : Face au Président des riches,..... un parti pour tous les autres.  
  3/07/2018 : Conseil départemental de la Meuse - 12 juillet 2018  
  2/07/2018 : Quels moyens pour la France océanique ? - 28 juin 2018  
  2/07/2018 : Journée mondiale des réfugiés : le Parti socialiste inquiet des dérives au sein des démocraties - 20/06/2018  
  2/07/2018 : Les aides au logement (APL) encore ciblées par le gouvernement - 20/06/2018  
  2/07/2018 : Abandon des 1000 créations d’emplois en France par General Electric - 15/06/2018  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET