Articles > A lire > Finances locales et nationales, fiscalité

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Organisation de la Fédération du Parti socialiste  
  Popularité 85 % : Contrats aidés - 23/09/2010  
  Popularité 85 % : Déclaration à la presse - 24/04/2017  
  Popularité 81 % : Conseil municipal de Bar-le-Duc - 28 juin 2018  
  Popularité 81 % : Groupe des élus de gauche de Commercy (lettre ouverte au Maire)  
  Popularité 81 % : Conseil municipal - 29 juin 2017  
     

"Règle d’Or " : face au déficit, l’urgence n’est de pas de changer la Constitution - 26/07/2011

Communiqué de Michel Sapin, Secrétaire national à l’économie et à la fiscalité

"Règle d’Or " : face au déficit, l’urgence n’est de pas de changer la Constitution

Le Président de la République vient d’écrire à l’ensemble des parlementaires pour les inviter à voter la soi-disant « règle d’Or ».

Le recours à cette procédure inhabituelle, contraire au principe constitutionnel de séparation des pouvoirs, souligne de manière ostentatoire la poursuite d’une pure campagne de communication.

Le Parti socialiste tient à rappeler que, selon la Cour des comptes, sur les 150 milliards d’euros de déficit de l’année dernière, 50 sont imputables à la crise et 100 aux politiques de droite menées tout particulièrement ces cinq dernières années.

Face au déficit, l’urgence, ce n’est de pas de changer la Constitution.

L’urgence, c’est d’agir avec efficacité et justice. Or, cette majorité a systématiquement contribué à creuser les déficits. Ainsi, au moment même où le Président de la République invite au respect des équilibres budgétaires, il baisse de manière irresponsable et injuste de deux milliards l’ISF au bénéfice des plus aisés des Français.

Les socialistes ne tomberont pas dans le piège grossier que leur tend le Président de la République. Ils ne voteront pas cette fausse « règle d’Or ».

Ils continueront de s’adresser aux Français pour leur proposer une véritable réforme fiscale, pour plus de justice et d’efficacité et au service de l’investissement et de l’emploi : une fiscalité sur le revenu juste et vraiment progressive, la suppression de nombreuses niches fiscales, l’alignement de la fiscalité des revenus du patrimoine sur celle des salaires, une plus grande progressivité de l’ISF, la réorientation du crédit impôt recherche, la modulation de l’impôt sur les sociétés en fonction du réinvestissement des bénéfices dans l’outil productif.



  Derniers articles  
  13/07/2018 : Face au Président des riches,..... un parti pour tous les autres.  
  3/07/2018 : Conseil départemental de la Meuse - 12 juillet 2018  
  2/07/2018 : Quels moyens pour la France océanique ? - 28 juin 2018  
  2/07/2018 : Journée mondiale des réfugiés : le Parti socialiste inquiet des dérives au sein des démocraties - 20/06/2018  
  2/07/2018 : Les aides au logement (APL) encore ciblées par le gouvernement - 20/06/2018  
  2/07/2018 : Abandon des 1000 créations d’emplois en France par General Electric - 15/06/2018  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET