Articles > A lire > Enseignement & formation

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : 5 minutes pour convaincre #10 - 28 mai 2017  
  Popularité 100 % : Elections départementales : résultats par canton (2ème tour)  
  Popularité 100 % : Le nombre de candidats aux concours de professeurs 2012, le déni de Luc Chatel - 22/07/2011  
  Popularité 100 % : Un budget responsable maintenant plutôt qu’un jeu politicien - 09/08/2011  
  Popularité 100 % : François Hollande : 01 mars 2012  
  Popularité 100 % : Conseil général - séance plénière du 30 octobre 2014  
     

Education nationale : une hémorragie sans précédent en Lorraine - 20/02/2011

Communiqué du Premier secrétaire du PS de la Meuse

Education nationale : une hémorragie sans précédent en Lorraine

La brutalité dont fait preuve le gouvernement envers l’Education nationale se poursuit : à la rentrée 2011, comme l’ont rappelé les syndicats enseignants, l’Académie de Nancy-Metz supprimera 822 postes d’enseignants et 19 postes administratifs, qui s’ajouteront aux 2 252 postes déjà supprimés dans le 2nd degré en Lorraine depuis 2007.

La fédération de la Meuse du Parti socialiste dénonce fortement cette casse historique du service public de l’Education nationale, qui a des conséquences concrètes pour les élèves, leurs parents, les enseignants de notre département :
- Des fermetures de classe en nombre dans nos quartiers, nos villages. Bien sûr, ces fermetures ne seront connues que tardivement, élections cantonales obligent… 49 postes sont déjà annoncés en Meuse dans le Primaire. Nous ne laisserons pas les élus locaux de Droite dénoncer ces fermetures qui sont des conséquences des décisions de leur propre majorité.
- L’enseignement professionnel est le plus touché, mettant en cause des filières de formation entière, parfois en cours de cursus. Ainsi, des élèves ayant commencé une formation pourraient être obligés soit de changer d’établissement, soit de changer de formation.
- Une augmentation du nombre d’élèves par classe ; des regroupements de filières sans aucune cohérence pédagogique. A l’heure où la France dégringole dans les enquêtes internationales (PISA), où la proportion des élèves qui ont de très graves difficultés de lecture et en mathématique augmente, où près de 2500 jeunes lorrains par an sortent du système scolaire sans qualification ni diplômes, la réponse gouvernementale est d’un cynisme sans précédent.
- Une dégradation des conditions d’enseignement : moins de formation, de remplacement, plus de précarisation. Sans parler des nouvelles modalités de recrutement des enseignants : même le ministère de l’Education Nationale, via une étude réalisée par sa Direction des Ressources Humaines sur les premiers mois d’exercice des professeurs stagiaires 2010-2011 reconnait « des difficultés » et la souffrance des stagiaires, particulièrement du 2nd degré.

Quant à l’enseignement privé, il est une nouvelle fois moins touché par ces mesures budgétaires, pour des raisons strictement idéologiques.

Parce que c’est dès le plus jeune âge que se forgent les inégalités, le PS lors de sa convention pour l’égalité réelle a donné la priorité à l’éducation.

Si l’augmentation du budget de l’Education nationale ne résoudra pas, à elle seule, tous les maux de notre système éducatif, cela reste pour autant le préalable d’une réforme de grande ampleur dont notre pays a besoin.

Le Parti socialiste fait des propositions pour redonner à l’école les moyens de remplir ses missions essentielles :
- développer la scolarisation précoce et la rendre obligatoire à partir de 3 ans,
- concentrer les moyens sur le primaire,
- passer aux cinq jours éducatifs,
- transformer le collège pour la réussite de tous,
- rénover la pédagogie et limiter les redoublements,
- améliorer l’enseignement prioritaire,
- mettre en place une nouvelle carte scolaire,
- et réussir ce projet en passant nouveau contrat avec les enseignants.

La fédération de la Meuse du Parti socialiste est aux côtés des familles, des élèves et des personnels contre la politique de casse de l’Education nationale et leurs apporte son soutien.

Thibaut VILLEMIN
premier secrétaire fédéral



  Derniers articles  
  23/05/2018 : Parcoursup : une loterie qui renforce les inégalités sociales - 22/05/2018  
  23/05/2018 : Nicolas Hulot, l’arbre qui cache une forêt de renoncements - 18/05/2018  
  23/05/2018 : Réforme de l’Etat : le Gouvernement doit changer de méthode - 18/05/2018  
  23/05/2018 : Réaction du Parti socialiste à la crise environnementale et sanitaire des « sargasses » - 16 mai 2018  
  16/05/2018 : Jeudi 17 mai sur France 2 : Olivier Faure vous donne rendez-vous  
  16/05/2018 : Réaction du Parti socialiste à la crise environnementale et sanitaire des « sargasses » - 16 mai 2018  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET