Articles > A lire > Santé - Sécurité sociale > Personnes âgées, handicapées

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Ordre du jour du 17 juin 2010  
  Popularité 100 % : Le Parlement européen souhaite la reconnaissance de l’Etat de la Palestine - 17/12/2014  
  Popularité 100 % : Quand le traitement de la question grecque rend encore plus urgente la réforme de la gouvernance économique européenne - 24 juin 2015  
  Popularité 100 % : Journée mondiale des réfugiés : le Parti socialiste inquiet des dérives au sein des démocraties - 20/06/2018  
  Popularité 100 % : François Hollande : mes 60 engagements pour la France - 26/01/2012  
  Popularité 100 % : Bar-Info septembre 2006 - évaluation financière de la Ville de Bar-le-Duc  
     

Handicap : le gouvernement contre le sens de l’histoire - 08/02/2011

Communiqué de Charlotte Brun, Secrétaire nationale aux personnes âgées, handicap et dépendance

Handicap : le gouvernement contre le sens de l’histoire

Un projet de décret du gouvernement modifie en catimini la composition des Commissions des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) qui sont pourtant un exemple de démocratie sanitaire dans la mesure où elles associent les usagers dans la conception des parcours de vie et de travail des personnes.

Le gouvernement souhaite que les représentants de l’Etat deviennent majoritaires au sein de ces commissions. Le payeur sera aussi le décideur, ce qui constitue une menace de plus pour les droits des personnes dans un contexte budgétaire déjà très contraint. L’année 2011, censément consacrée « aux droits des patients », commence donc bien mal pour les personnes en situation de handicap.

Cette attitude n’est pas étonnante de la part d’un gouvernement qui porte un regard profondément rétrograde sur la perte d’autonomie. Marie-Anne Montchamp, Secrétaire d’Etat auprès de Roselyne Bachelot, a ainsi pu déclarer récemment dans la presse que l’exclusion du handicap de la réforme de la dépendance se justifiait dans la mesure où il ne s’agit pas d’un « risque » mais d’une « situation ».

Si nous sommes d’accord pour considérer que les personnes sont en situation de handicap parce que leur environnement n’est pas accessible, en revanche, il est aberrant de penser que le handicap n’est pas un risque social qui peut toucher chacun d’entre nous. Ces arguties ont simplement vocation à masquer la volonté du gouvernement de maintenir pour des raisons purement budgétaires la distinction entre handicap et dépendance, qui devait prendre fin dans la loi au 1er janvier 2010.

Le Parti socialiste souhaite qu’un nouveau champ de protection sociale garantisse un droit universel à la compensation de la perte d’autonomie à tout âge de la vie, quel que soit l’origine de l’incapacité.



  Derniers articles  
  8/07/2019 : Bar Info - Tribune de l’Opposition - 07-08/2019 - "Et maintenant, le sursaut ?" - 08/07/2019  
  28/06/2019 : Conseil communautaire de Bar-le-Duc Sud Meuse - séance publique - jeudi 11 juillet 2019  
  23/06/2019 : Syrie : le Parti socialiste prolonge les appels pour une action humanitaire urgente à Idlib - 20/06/2019  
  23/06/2019 : Assurance-chômage : quand les actes contredisent le discours - 19/06/2019  
  23/06/2019 : Urgences : faire mieux avec moins de moyens est une provocation ! 05/06/2019  
  23/06/2019 : Conseil municipal de Bar-le-Duc - 27 juin 2019  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET