Articles > Les Elus de Gauche (en Meuse, en Europe) > Conseil départemental de la Meuse > Questions écrites, orales, voeux & interventions > Année 2010 > Séance du 18/11/2010

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Un nouveau pas contre la fraude fiscale - 07/05/2015  
  Popularité 97 % : Bye Bye Barroso - 30/10/2014  
  Popularité 61 % : Le Parlement européen souhaite la reconnaissance de l’Etat de la Palestine - 17/12/2014  
  Popularité 61 % : Le Parlement européen dit non aux méga-camions - 10/03/2015  
  Popularité 61 % : Le Parlement européen au chevet d’Air France - 16/12/2014  
  Popularité 61 % : Quand le tabac a l’odeur de l’argent - 25/02/2016  
     

Vélo route Voie Verte - QJCS & QRB - 18/11/2010

Jean-Claude SALZIGER et Roger BEAUXEROIS déposent la Question Orale suivante :

J’ai pu constater que la voie verte aménagée le long du canal de la Marne au Rhin entre BAR LE DUC et ST AMAND était envahie par les herbes. Celles-ci gagnent sur les rives de la voie et souvent percent le revêtement.

A très court terme, il faudra revenir sur l’ouvrage comme j’en ai déjà exprimé la crainte dans cette enceinte. L’urgence commande, à mon sens, une intervention rapide.

Qu’en pensez-vous ? »

DELIBERATION :

M. Le PRÉSIDENT : M. CANOVA étant absent, je suis compétent pour répondre.

Nous avons déjà évoqué la problématique des vélos-routes voies vertes et de cette première expérience de 35 kilomètres entre Bar-le-Duc et Saint-Amand que nous avons créés.

Nous recherchons une solution de maintenance de ces espaces. Nous ne pouvons employer de produits phytosanitaires, nous ne pouvons procéder par balayage car cela dégraderait le revêtement. Le système envisagé aurait été le désherbage à l’eau chaude mais nous ne disposons pas du matériel adapté et il faut savoir que l’on enregistre des dégradations.

À ce jour, nous recherchons des matériels adaptés. La consultation d’achat est lancée.

Si nous devions refaire des vélos routes voies vertes, nous retiendrions un autre type de revêtement que le bi-couche, car cette formule est propice au développement des herbes.

M. SALZIGER : Monsieur le Président, je suis très content de vous entendre dire cela, car telle était ma plaidoirie depuis le début.

M. Le PRÉSIDENT : C’est toujours pareil, nous n’avons pas de crédits.

M. SALZIGER : J’avais alerté l’insuffisante qualité du revêtement et j’ai appelé l’attention de l’Assemblée sur les risques d’endommagement rapides.

Je voulais vous alerter sur la nécessité pour les tronçons que nous projetterions de réaliser d’adopter un autre dispositif, notamment une chaussée renforcée.

Je vous invite tous à réfléchir à la manière dont nous pourrions valoriser notre voie verte, notamment en ajoutant en face des villages les richesses culturelles ou les curiosités à visiter. Certes, c’est le rôle des Codecoms, mais cela n’est pas fait pour l’heure.

M. DENOYELLE : Le Conseil Général a toujours été clair sur ce point : les collectivités locales étaient censées s’approprier le dossier, notamment pour retenir la qualité du revêtement de surface, par exemple, il y a celles qui veulent de l’enrobé …

M. SALZIGER : Ce n’est plus possible.

M. DENOYELLE : … et celles qui veulent autre chose. Or, les collectivités n’ont jamais joué le jeu et aujourd’hui elles se manifestent.

Cette année, doit avoir lieu la semaine fédérale internationale de cyclotourisme, au titre duquel le CDT s’est fortement investi et a signé une convention de trois ans avec la Ligue lorraine. Des travaux d’aménagement sont réalisés dans les villages mais également dans les villes. C’est l’occasion d’intégrer une approche du déplacement en vélo, car, pour l’heure, nous restons sur notre faim – il ne se passe pas grand-chose.

M. LE PRÉSIDENT : La parole est à Mme BECQ-VINCI.

Mme BECQ-VINCI : Il serait utile d’avoir une certaine harmonie ou une homogénéité de la signalétique au plan départemental.

M. LE PRÉSIDENT : C’est prévu. La voie vélo route évoquée par M. SALZIGER a été réalisée à titre expérimental et nous en tirerons les conséquences, car tout n’est pas parfait.

Vous évoquez la vie autour du vélo route, dont fait partie la signalétique. Nous l’avons arrêté avec les collectivités, nous l’avons dit et redit : nous construisons l’épine dorsale et la dynamique qui en découle revient aux territoires.

La parole est à M. BURGAIN.

M. BURGAIN : Il est normal que les collectivités s’investissent dans ces dossiers, car il y va de l’intérêt collectif du secteur.
S’agissant du désherbage, si l’eau chaude ou la flamme sont plus écologiques, ce n’est pas économique du tout. Si on utilise des produits adaptés à des doses adaptées, dans des conditions appropriées, le désherbage chimique n’est pas plus dangereux que le désherbage à eau chaude ou à flamme qui consomment énormément d’énergie.

M. LE PRÉSIDENT : Je crains que l’utilisation de produits phytosanitaires soit interdite par le cahier des charges européen, afin que puissent se développer la faune et la flore dans sa diversité.
La parole est à M. MARTIN.

M. MARTIN : Nous sommes très contents que ce ne soit pas fait dans la Vallée de la Meuse, car elle profitera d’un meilleur revêtement et des expériences acquises. Au terme de quel délai pouvons-nous espérer le début des travaux ?

M. LE PRÉSIDENT : La réponse vous sera fournie à l’occasion du budget, mais je crains qu’elle ne soit pas à la hauteur de vos espérances ni des miennes.



  Derniers articles  
  13/03/2019 : Le Parti socialiste lance ses propositions pour une Europe féministe - 08/03/2019  
  13/03/2019 : Le Parti socialiste fait du « bien manger » un enjeu majeur de notre société - 05/03/2019  
  13/03/2019 : La lettre d’Emmanuel Macron : des mots pour le dire, des actes pour se dédire - 05/03/2019  
  9/03/2019 : Tribune de l’Opposition « Attendez 15 ou 20 ans » ... et puis quoi encore ? - 03/2019  
  5/03/2019 : Le Parti socialiste saisit le CSA sur les atteintes au pluralisme - 25/02/2019  
  5/03/2019 : Algérie : le Parti socialiste solidaire des aspirations au changement - 04/03/2019  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET