Articles > A lire > Autre

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Ordre du jour : 05 avril 2012  
  Popularité 61 % : Jean THOUVENIN, Bar-le-Duc, retraité SNCF, ancien combattant volontaire  
  Popularité 61 % : Leur politique d’affaiblissement de l’Ecole publique - 26/08/2008  
  Popularité 61 % : Chômage en août 2008 : une forte hausse - 30/09/2008  
  Popularité 61 % : IUT : l’inquiétude générale - 10/12/2008  
  Popularité 61 % : Le Conseil des ministres des transports, télécommunications et énergie de l’Union européenne et la « directive Retour ». - 09/12/2008  
     

Hommage à Bernard-Pierre Donnadieu - 27/12/2010

Communiqué de Martine Aubry, Première secrétaire du Parti socialiste

Hommage à Bernard-Pierre Donnadieu

C’est avec beaucoup d’émotion que j’ai appris ce lundi le décès de l’acteur Bernard-Pierre Donnadieu, âgé seulement de 61 ans.

Cet ancien ouvrier spécialisé, accidenté alors qu’il travaillait pour payer ses études de lettres et de théâtre, était un révolté qui n’hésitait pas à s’engager. Il a souvent incarné au cinéma des rôles de brutes, de malfrats, de criminels ou de subversifs - et c’est l’honneur de l’art que de savoir peindre les bons, comme les mauvais. Claude Lelouch, Roman Polanski, Jean-Jacques Annaud ou Patrice Chéreau l’ont fait jouer admirablement dans leurs films et sa carrière fut également importante au théâtre et - on le sait moins - dans le doublage de film, où il fut la voix magnifique de nombreux personnages de dessins animés populaires du papa de Little Chicken à Doc Hudson dans Cars.

J’avais rencontré à Lille Bernard-Pierre Donnadieu sur le tournage de Roger Salengro, Exécution d’un ministre. A travers ce film, l’acteur montrait qu’il n’aimait pas seulement peindre la dureté de la vie et de ses personnages, mais aussi le courage et l’engagement en politique. On lui doit d’ailleurs également de belles interprétations de Jean Jaurès ou de Jean Monnet à la télévision.

Bernard-Pierre Donnadieu n’était pas seulement un "auxiliaire" du cinéma français - comme il se nommait dans le rôle de l’inspecteur "auxiliaire" Farges aux côtés de Jean-Paul Belmondo dans Le Professionnel en 1981 -, mais en son cœur.



  Derniers articles  
  4/01/2019 : Ensemble, rétablissons l’ISF ! Pour un referendum d’initiative partagée - 18/12/2018  
  21/12/2018 : Le Parti socialiste salue le Pacte mondial sur les migrations - 18 décembre 2018  
  17/12/2018 : COP24 : le strict minimum – et même moins – et une France aux abonnés absents - 16/12/2018  
  16/12/2018 : le Parti socialiste propose un autre plan ! - 12/12/2018  
  16/12/2018 : Les socialistes déposent une motion de censure contre le gouvernement - 11/12/2017  
  16/12/2018 : Déclaration universelle des droits de l’homme : 70 ans et une époque qui la met au défi - 10/12/2018  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET