Articles > Les Elus de Gauche (en Meuse, en Europe) > Conseil départemental de la Meuse > Tribune dans le journal Meuse 55

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Nicolas Sarkozy tombe le masque frontiste (Interview de Nicolas Sarkozy à Valeurs actuelles) - 05/08/2015  
  Popularité 93 % : HONG KONG - OMC : mettre le commerce au service du développement - 06/12/2005  
  Popularité 79 % : Déficit de la sécurité sociale : record historique pour le Gouvernement Raffarin ! - 27/04/2005  
  Popularité 79 % : Ordre du jour des 08 & 09 juillet 2009  
  Popularité 79 % : Primaires : 21 septembre 2011  
  Popularité 79 % : le 9 juin 2006 : le niveau du déficit du régime général de la sécurité sociale fin 2006  
     

2010 : la ronde des réformes injustes et inefficaces - novemre - décembre 2010

2010 a vu les réformes nationales s’enchaîner. Parfois en dépit des messages de refus criés par la rue, parfois dans la discrétion de débats parlementaires où tant l’expression du Sénat que celle de l’opposition des élus de Gauche ont été méprisées.

Un point commun cependant : les foyers les plus modestes et les classes moyennes en pâtiront. L’aristocratie financière sera quant à elle épargnée.

Les retraites seront donc financées... rien n’est moins sûr pourtant : jusqu’en 2018 seulement et en faisant peser presque tout le poids de ce financement sur les salariés. Le déséquilibre de la répartition de la richesse entre les actionnaires et les salariés va encore s’accentuer, au détriment des travailleurs et de la croissance.

Le déficit énorme du budget de l’État semble pouvoir être légèrement réduit, grâce à la remise en cause de réductions fiscales bénéficiant aux contribuables moyens. Mais, bien entendu, le bouclier fiscal est maintenu !

La réforme des collectivités et la suppression de la taxe professionnelle vont dans le même sens. La CVAE, nouvel impôt sur les entreprises, aura un rendement inférieur de 10 milliards d’euros par rapport à la TP.

Les collectivités n’auront d’autre choix que de mettre à contribution les redevables des impôts locaux, lesquels, on le sait, sont un contre-exemple en matière de justice fiscale.

De plus, entre les non-compensations de l’État et les restrictions juridiques à l’action des Régions et Départements, ceux-ci ne pourront plus soutenir les communes et autres acteurs du lien social comme maintenant.

Malgré ce bilan peu réjouissant de l’année qui s’achève, nous souhaitons présenter à tous les Meusiens nos meilleurs vœux pour l’année 2011, en leur pro-mettant de rester à leurs côtés pour les défendre, dénoncer les dérives et œuvrer en faveur de réformes justes et efficaces.



  Derniers articles  
  18/10/2017 : Un budget pour les riches, un contre-budget pour tous - 18/10/2017  
  25/09/2017 : Le logement social paie la facture de la rigueur… - 20/09/2017  
  25/09/2017 : Sénatoriales - point presse du Parti socialiste - 24/09/2017  
  25/09/2017 : Présentation des ordonnances Macron-Pénicaud devant le conseil des Ministres - 22/09/2017  
  25/09/2017 : Pour les emplois aidés, le compte n’y est pas et c’est la double peine - 25/09/2017  
  24/09/2017 : Elections sénatoriales 2017 (résultats)  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET