Articles > A lire > Energies

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : 5 minutes pour convaincre #10 - 28 mai 2017  
  Popularité 100 % : Elections départementales : résultats par canton (2ème tour)  
  Popularité 100 % : Le nombre de candidats aux concours de professeurs 2012, le déni de Luc Chatel - 22/07/2011  
  Popularité 100 % : Un budget responsable maintenant plutôt qu’un jeu politicien - 09/08/2011  
  Popularité 100 % : François Hollande : 01 mars 2012  
  Popularité 100 % : Conseil général - séance plénière du 30 octobre 2014  
     

Menace d’une nouvelle augmentation des tarifs de l’électricité - 25/10/2010

Communiqué de Aurélie Filippetti, Secrétaire Nationale à l’Energie
Razzy Hammadi, Secrétaire National aux Services Publics & Laurence Rossignol, Secrétaire Nationale à l’Environnement

Menace d’une nouvelle augmentation des tarifs de l’électricité

Le gouvernement a confirmé aujourd’hui le projet d’augmentation de la « contribution au service public de l’électricité » (CSPE), qui pourrait ainsi passer de 4,50 à 7,50 euros par MWh. Ce relèvement se traduirait par une nouvelle hausse de la facture de nos concitoyens de près de 4%, soit un cumul de 7% en 6 mois. C’est du jamais vu, alors même que le projet de réforme du marché de l’électricité, actuellement en discussion, fera probablement à nouveau bondir les tarifs.

Si la question du financement du service public de l’énergie est posée, le gouvernement y apporte à nouveau une réponse insatisfaisante. Le coût du financement des énergies propres ne doit pas reposer seulement sur les consommateurs. Les PME et les ménages modestes seront les premiers pénalisés. Le Parti Socialiste considère que de nouveaux mécanismes ou compensations, comme l’extension de l’accessibilité aux tarifs de première nécessité, doivent être avancées en contrepartie pour éviter d’aggraver encore un peu plus la précarité énergétique.

Le gouvernement et les dirigeants d’EDF font payer deux fois à notre pays le retard pris par l’entreprise publique dans les renouvelables. Une première fois par la baisse du tarif de rachat du photovoltaïque, décidée il y a moins d’un mois, une seconde par cette augmentation.

Les dirigeants d’EDF expliquent que l’entreprise en est de sa poche pour 1,6 milliards d’euros. Cela fait toujours 400 millions de moins que ce qu’EDF offre à ses actionnaires sous forme de dividendes – plus de 2 milliards au titre de 2009. Sans oublier le coût de ses aventures – car il n’y a d’autres termes quant on en voit la conduite – à l’étranger, à commencer par ses déboires aux Etats-Unis.

Le Parti Socialiste réclame du gouvernement qu’il revienne avant le 31 décembre sur cette augmentation, comme le projet lui en laisse le droit.



  Derniers articles  
  23/05/2018 : Parcoursup : une loterie qui renforce les inégalités sociales - 22/05/2018  
  23/05/2018 : Nicolas Hulot, l’arbre qui cache une forêt de renoncements - 18/05/2018  
  23/05/2018 : Réforme de l’Etat : le Gouvernement doit changer de méthode - 18/05/2018  
  23/05/2018 : Réaction du Parti socialiste à la crise environnementale et sanitaire des « sargasses » - 16 mai 2018  
  16/05/2018 : Jeudi 17 mai sur France 2 : Olivier Faure vous donne rendez-vous  
  16/05/2018 : Réaction du Parti socialiste à la crise environnementale et sanitaire des « sargasses » - 16 mai 2018  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET