Articles > A lire > International, exil & immigration > International

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Agenda de la semaine du 14 au 18 mai  
  Popularité 100 % : Dieue : carte du canton  
  Popularité 100 % : Bar-le-Duc 1 : les candidats et le canton  
  Popularité 100 % : Revigny - pour joindre les candidats  
  Popularité 100 % : Résultats du 1er tour (10 juin 2012) - nord meusien  
  Popularité 100 % : Les Conseillers départementaux du Groupe des Elus de Gauche - 04/2015  
     

La France doit s’engager pour la francophonie et les cultures francophones - 22/10/2010

Communiqué de Pouria Amirshahi, Secrétaire national à la coopération, à la francophonie, à l’aide au développement et aux droits de l’homme

La France doit s’engager pour la francophonie et les cultures francophones.

Le Parti socialiste attend du sommet de la francophonie qui s’ouvre ce week-end à Montreux qu’il débouche sur des objectifs ambitieux pour la francophonie.

La Francophonie est un espace de solidarité et de coopération. Sa signification dépasse la question linguistique et porte en elle un humanisme plus nécessaire que jamais face aux grands enjeux du monde. Des initiatives communes ambitieuses sont attendues en termes d’éducation, de culture et de développement économique. Le propre de la francophonie est de renforcer les solidarités, de plaider et d’agir pour un développement partagé. C’est le sens des ambitions que Léopold Sédar Senghor avait assignées à l’OIF et qu’a mises en œuvre son actuel président, M. Abdou Diouf, en particulier en faisant agir de concert des groupes d’ambassadeurs de pays francophones dans les enceintes internationales.

Pour la France, la francophonie doit être une chance : elle permet en particulier de dépasser les traumatismes post-coloniaux. La francophonie rayonne de Dakar à Québec, de Tunis à Bruxelles et défend un universalisme fondé sur le respect et l’égalité entre les peuples et les cultures qui la composent.

Le Parti socialiste attend de la France qu’elle soit la première à défendre la francophonie et les cultures francophones. Or, la France tend à devenir le pays le moins volontariste de la francophonie, faute de moyens, de volonté et surtout de vision : politique restrictive de délivrance des visas qui pousse désormais des étudiants vers d’autres pays plus ouverts ; diminution des aides accordées aux échanges artistiques ; suppression des postes à RFI ; absence de véritable programme d’échanges scolaires ; diminution drastique des alliances françaises et des instituts culturels. Et même le ministre des Affaires étrangères laisse entendre qu’il encourage l’anglais, portant ainsi un coup aux efforts engagés par tous les militants et les institutions de la francophonie.

40 ans après la convention de Niamey, il est temps d’encourager une vision nouvelle, respectueuse des cultures et porteuse d’une double ambition : consolider l’espace de coopération francophone et promouvoir la diversité culturelle face à toute tentative d’hégémonie et de standardisation.



  Derniers articles  
  4/01/2019 : Ensemble, rétablissons l’ISF ! Pour un referendum d’initiative partagée - 18/12/2018  
  21/12/2018 : Le Parti socialiste salue le Pacte mondial sur les migrations - 18 décembre 2018  
  17/12/2018 : COP24 : le strict minimum – et même moins – et une France aux abonnés absents - 16/12/2018  
  16/12/2018 : le Parti socialiste propose un autre plan ! - 12/12/2018  
  16/12/2018 : Les socialistes déposent une motion de censure contre le gouvernement - 11/12/2017  
  16/12/2018 : Déclaration universelle des droits de l’homme : 70 ans et une époque qui la met au défi - 10/12/2018  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET