Articles > A lire > Emploi, chômage, dialogue social > Dans les entreprises

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Ouverture à la concurrence du marché de l’électricité pour les particuliers - 27/06/2007  
  Popularité 100 % : Villepin et l’énergie : légèreté inacceptable, irresponsabilité persistante - 12/02/2007  
  Popularité 100 % : Erreurs commises depuis cinq ans dans l’orientation de la politique de sécurité - 27/02/2007  
  Popularité 100 % : Geneviève DOUILLOT, étudiante  
  Popularité 100 % : chiffres clés Meuse Lorraine 2007  
  Popularité 100 % : Alcatel-Lucent : quand la course au profit met en péril l’entreprise -27/02/2007  
     

Le Parti socialiste condamne la fermeture de la raffinerie des Flandres - 22/10/2010

Communiqué de Guillaume Bachelay, Secrétaire national à l’industrie, aux entreprises, aux nouvelles technologies & Alain Vidalies, Secrétaire national au travail et à l’emploi


Le Parti socialiste condamne la fermeture de la raffinerie des Flandres


La décision de justice obtenue par la direction de Total de fermer le site de la raffinerie des Flandres et de supprimer de fait près de 370 emplois sonne comme une provocation.



Provocation au regard de la situation financière de Total. Le groupe pétrolier a dégagé un bénéfice net de 7,8 milliards d’euros en 2009 après avoir enregistré en 2008 le plus gros profit jamais réalisé par un groupe français. Comment expliquer alors cette fermeture ?
Suppressions de postes, déracinement des salariés reclassés, conséquences catastrophiques pour l’économie locale (près de 450 salariés d’entreprises partenaires travaillent chaque jour sur le site), la décision de fermeture ne saurait être justifiée. 
 


Provocation aussi à l’égard des syndicats et des représentants du personnel. Le tribunal de Nanterre estime que Total a bien « commis une entrave aux prérogatives des instances de représentation du personnel ».

Pour défaut d’information, la société est condamnée à payer la somme de 5 000 euros au comité central d’entreprise, somme ridicule si l’on songe aux dégâts humains, sociaux, territoriaux de la fermeture du site. 



Le Parti socialiste condamne la fermeture du site de la raffinerie des Flandres et demande au Gouvernement d’intervenir auprès de la direction de Total afin que des centaines de salariés ne perdent pas leur emploi uniquement pour satisfaire les actionnaires. 




  Derniers articles  
  10/08/2018 : Travaux routiers aux environs de Bure et du laboratoire de recherche - RC - 16/11/2006  
  10/08/2018 : Intervention des élus de la minorité à propos de la motion délibération demandée par le Président du Conseil général - 31/01/2007  
  6/08/2018 : Privatisation de Gaz de France - 05/12/2006  
  6/08/2018 : Mise en place de la retenue à la source de l’impôt sur le revenu - 18/12/2006  
  1er/08/2018 : Motion de censure à l’Assemblée nationale : notre alerte sur l’affaire Benalla - 01/08/2018  
  29/07/2018 : Vœu d’urgence visant à l’adoption d’une motion relative au projet de loi sur la gestion des déchets nucléaires - RB - 30/03/2006  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET