Articles > Ce qu’a fait (ou laissé) la droite

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Nos enfants ne sont pas des menaces ! - 18/10/2011  
  Popularité 100 % : François Hollande et le plan de rigueur du gouvernement - 07/11/2011  
  Popularité 100 % : Bon anniversaire aux radios libres ! - 09/11/2011  
  Popularité 100 % : Inscriptions sur les listes électorales - 25/11/2011  
  Popularité 100 % : Propos de Mme Morano : #fachos ou #Républicains, il faut choisir - 27/09/2015  
  Popularité 100 % : Encore une fois, M. Sarkozy veut faire payer les malades ! - 15/11/2011  
     

Déplacement de Nicolas Sarkozy en Eure-et-Loire - 21/10/2010

Communiqué de Elisabeth Guigou, secrétaire nationale à la réforme des collectivités territoriales et à la réforme de l’Etat & Germinal Peiro, secrétaire national à la ruralité et à l’agriculture.

Déplacement de Nicolas Sarkozy en Eure-et-Loire

Monsieur Sarkozy était aujourd’hui en déplacement en Eure-et-Loir. Officiellement, pour parler de ruralité. En réalité pour essayer de sauver la très contestée « réforme » territoriale qui organise la recentralisation et la régression.

Une fois encore, le chef de l’Etat a préféré les discours aux propositions concrètes. Une fois encore, et comme pour la réforme des retraites, le Président a choisi l’intransigeance contre le dialogue et la concertation. Une fois encore, Monsieur Sarkozy a fait le pari de l’illusion contre celui de l’action.

La réforme territoriale aura des conséquences catastrophiques pour le monde rural : dégradation des services publics faute de ressources pour les collectivités ; abandon de projets en raison de la limitation drastique des cofinancements ; augmentation des impôts sur les ménages en compensation de la suppression de la taxe professionnelle, ; baisse des subventions aux associations notamment sportives et culturelles ; affaiblissement de la représentation démocratique des citoyens dans les départements et les régions avec la création du conseiller territorial.

Les citoyens, comme les élus, sont conscients des risques véhiculés par une contre-réforme qui avait suscité l’hostilité jusque dans les rangs de la majorité, et dont le sort ne sera finalement scellé que le 3 novembre, lors d’une Commission Mixte Paritaire, chargée d’élaborer une version commune au Sénat et à l’Assemblée.

Le Parti Socialiste redit sa ferme opposition à la contre-réforme territoriale de Monsieur Sarkozy, et s’engage, dès son retour aux responsabilités, à supprimer le conseiller territorial, à réformer la fiscalité locale pour réduire les inégalités territoriales et à élaborer un véritable acte III de la décentralisation.



  Derniers articles  
  17/04/2018 : Conseil départemental de la Meuse - 19 avril 2018  
  15/04/2018 : Réaction d’Olivier Faure aux frappes intervenues cette nuit en Syrie - 14 avril 2018  
  12/04/2018 : Emmanuel Macron s’écoute plus qu’il n’écoute les Français - 12/04/2018  
  11/04/2018 : Conseil municipal de Bar-le-Duc - 19 avril 2018  
  9/04/2018 : Le 78e Congrès du Parti socialiste, à Aubervilliers - 08/04/2018  
  9/04/2018 : Verdict sur le déficit public - 26/03/2018  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET