Articles > A lire > Finances locales et nationales, fiscalité

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Jean THOUVENIN, Bar-le-Duc, retraité SNCF, ancien combattant volontaire  
  Popularité 82 % : Non-cumul des mandats : une grande victoire pour la démocratie et pour les socialistes - 22/01/2014  
  Popularité 82 % : Leur politique d’affaiblissement de l’Ecole publique - 26/08/2008  
  Popularité 82 % : Gerard Miller analyse Sarkozy - 01/05/2007  
  Popularité 82 % : Lancement de la campagne - 22/01/2012  
  Popularité 82 % : le site pétrochimique de TOTAL Carling - 17/07/2009  
     

Nouvelle vague de la révision générale des politiques publiques - 02/07/2010

Communiqué de Razzy Hammadi, Secrétaire national aux services publics

Nouvelle vague de la révision générale des politiques publiques (RGPP) et gel du salaires des fonctionnaires : des mesures dangereuses et injustes

Les annonces simultanées, mercredi, du deuxième volet de la révision générale des politiques publiques (RGPP) et d’un gel des salaires dans la fonction publique pour 2011 confirment la volonté du gouvernement de faire payer le coût de l’austérité aux usagers et aux agents des services publics

A aucun moment il n’est question de modernisation de l’Etat ou de réforme des politiques publiques. Il ne s’agit que de nouvelles coupes dans les finances publiques, établies sans discernement et ayant pour seule visée la suppression d’emplois publics et la réduction du périmètre d’action des services publics.

C’est profondément injuste. Les fonctionnaires font à nouveau les frais de l’idéologie qui commande ce gouvernement. Déjà la réforme des retraites les visait particulièrement, avec l’augmentation de leurs cotisations de retraite de près de 3 % sur dix ans. L’annonce d’un gel des salaires pour 2011, en dépit des engagements pris il y a à peine trois ans, est un coup supplémentaire porté aux fonctionnaires.

C’est aussi très dangereux. L’exécutif oublie de mentionner les conséquences concrètes de sa politique. Moins d’enseignants, moins de policiers, moins d’infirmiers, c’est mettre en danger l’éducation de nos enfants ou la sécurité de nos concitoyens. C’est menacer l’avenir de notre pays.

Cette politique est dramatique, en plus d’être irresponsable et inefficace. La cure d’austérité mise en place par ce gouvernement, qui coupe dans les dépenses d’intervention en pleine période de crise, risque de freiner la reprise et de pénaliser beaucoup de Français. Le PS attend d’ailleurs toujours du gouvernement qu’il s’exprime clairement quant au véritable coût de la RGPP et des mesures à destination de la fonction publique.

Le Parti Socialiste entend également veiller à réduire les déficits. Il faut faire des économies, mais plus encore offrir à notre pays les conditions d’une véritable relance. Les services publics sont en cela un excellent levier pour soutenir l’emploi et le pouvoir d’achat.



  Derniers articles  
  8/07/2019 : Bar Info - Tribune de l’Opposition - 07-08/2019 - "Et maintenant, le sursaut ?" - 08/07/2019  
  28/06/2019 : Conseil communautaire de Bar-le-Duc Sud Meuse - séance publique - jeudi 11 juillet 2019  
  23/06/2019 : Syrie : le Parti socialiste prolonge les appels pour une action humanitaire urgente à Idlib - 20/06/2019  
  23/06/2019 : Assurance-chômage : quand les actes contredisent le discours - 19/06/2019  
  23/06/2019 : Urgences : faire mieux avec moins de moyens est une provocation ! 05/06/2019  
  23/06/2019 : Conseil municipal de Bar-le-Duc - 27 juin 2019  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET