Articles > Les Elus de Gauche (en Meuse, en Europe) > Conseil départemental de la Meuse > Questions écrites, orales, voeux & interventions > Année 2010 > Séance du 17/06/2010

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Installation du 21/03/2008 - Conseil municipal Bar-le-Duc  
  Popularité 90 % : Présence socialiste au Pays de Commercy - novembre 2016  
  Popularité 90 % : Les Primaires citoyennes en Meuse : 22 et 29 janvier 2017  
  Popularité 90 % : Installation le 20/03/2008  
  Popularité 90 % : Labo de Bure - DL - 17/11/2005  
  Popularité 90 % : Conférence nationale des services publics en milieu rural - 17/11/2005 - 32 pages  
     

Recrutement de médecins par le Conseil Général - RJ - 17/06/2010

Roland Jehannin,

Question Orale : Recrutement de médecins par le Conseil Général

« Les Professionnels de santé du département ont été destinataires au cours du mois d’avril 2010 d’un courrier et questionnaire faisant part de la mission du Conseil Général en matière de politique publique dans le domaine de la PMI et de l’action sociale en direction des personnes âgées et handicapées. Parallèlement à cela, vous les informez de vos difficultés, à l’instar de nombreux départementaux ruraux, à recruter. D’où un appel aux professionnels meusiens qui seraient intéressés.

Naturellement cette démarche est légitime, mais en même temps, elle peut mettre en porte à faux la politique volontariste du Département en matière de lutte contre les déserts médicaux et son engagement financier dans la mise en place d’un réseau départemental de maisons de santé... qui ne pourront fonctionner qu’avec des professionnels de la santé.

Les médecins qui m’ont informé de votre courrier étaient pour le moins dubitatifs sur son bien fondé. Toutes les autres voies ont-elles été explorées avant de choisir cette solution ?

Faisons en sorte de ne pas tomber dans ce piège. « Déshabiller Pierre pour habiller Paul » n’a jamais été la bonne réponse à une bonne politique territoriale. Ceci est naturellement vrai pour le sujet abordé mais aussi dans de nombreux autres domaines auxquels nous sommes régulièrement confrontés.

Je souhaite qu’une réflexion s’établisse au niveau de ce difficile sujet. »

DELIBERATION :

M. LE PRÉSIDENT : La parole est à M. MISSLER pour vous répondre.

M. MISSLER : Notre collègue s’interroge sur la comptabilité de la démarche engagée par le Département de la Meuse pour favoriser le recrutement des médecins de PMI et sa volonté affichée de favoriser l’accueil des professionnels de santé sur les territoires.

Le Conseil Général connaît de grandes difficultés à recruter des médecins. Ainsi, sur six postes de médecins, le poste de médecin chef de PMI est vacant depuis 2004, hormis une période de quelques mois entre 2005 et 2006. Le poste de médecin-conseil dépendance handicap est vacant depuis le 1er janvier 2009.

Sur les quatre postes de médecins de PMI, l’un est resté vacant pendant plusieurs années sur Stenay. Un recrutement récent a été effectué en mars 2010. Sur les trois autres, deux des médecins ont annoncé leur intention de prendre leur retraite d’ici à la fin 2011. Vous imaginez la situation !

Ces vacances de postes nous posent de grandes difficultés sur des compétences qui nous sont confiées obligatoirement par la loi : PMI, dépendance et handicap ; impossibilité de suivre dans de bonnes conditions les femmes enceintes et les enfants d’âge maternel, difficultés juridiques dans la mise au point des plans d’aide aux personnes âgées.

C’est pourquoi un questionnaire a été élaboré en collaboration avec le Conseil départemental de l’Ordre des médecins qui a jugé notre démarche intéressante. Il a été transmis à l’ensemble des médecins de Meuse, qu’ils soient en activité ou même à la retraite, ceux-ci pouvant effectivement souhaiter poursuivre une activité réduite par le biais de vacations dans un cadre moins contraignant que l’exercice d’une activité libérale.

L’objectif premier du questionnaire était de mieux connaître les attentes et les facteurs de motivation des médecins pour occuper un poste dans la fonction publique, mais, en aucun cas, de dépeupler les territoires meusiens de leurs médecins. Il a d’ailleurs été mis en avant la possibilité d’effectuer des vacations de cinq à vingt heures par semaine plutôt qu’un recrutement direct.

Auparavant, de nombreuses autres voies ont été explorées : annonces, cabinets spécialisés dans le recrutement des médecins, recherche de médecins étrangers. Elles se sont révélées peu fructueuses au regard des montants budgétaires mis en oeuvre. En outre, et afin de ne pas instaurer une concurrence préjudiciable, la proposition de modifier le dispositif de bourses pour les étudiants en médecine afin d’y inclure en plus de l’installation comme généralistes le recrutement au Conseil Général n’a pas été retenu.
Je vous livre les résultats du questionnaire. Nous avons reçu une quarantaine de réponses sur 250 questionnaires envoyés.

Les principaux enseignements de l’analyse des réponses tiennent aux éléments suivants :
- les principaux facteurs de motivation pour exercer dans la fonction publique sont :
. la rémunération à un niveau plus élevé que la rémunération octroyée aujourd’hui par le Conseil Général ;
. la possibilité de cumuler une activité libérale et le travail en collectivité ;
. les moindres contraintes temporelles liées à une activité de 35 heures hebdomadaires ou la possibilité de temps partiel.
- les personnes intéressées à occuper un poste, une dizaine, sont, à quelques exceptions près, des personnes à la retraite ou en passe de prendre leur retraite et qui souhaiteraient continuer à exercer une activité réduite. Elles le feraient sur la base de vacations, la majorité, et sur une base de cinq à dix heures par semaine.

Par ailleurs, deux médecins nous ont signalé les cas de personnes de leur connaissance en recherche de travail dans le Département, que nous avons d’ores et déjà rencontrées, et dont nous espérons voir les recrutements aboutir.

Au final, ces questionnaires nous auront permis de véritables pistes de travail pour recruter des médecins dès maintenant, afin de résoudre la problématique de la vacance du médecin-conseil dépendance handicap, par le biais de vacations, de préparer les prochains départs à la retraite que connaîtra le Département au cours des mois prochains.

Si ces pistes se concluent positivement, le questionnaire permettra au Département d’économiser plusieurs milliers d’euros en annonce ou assistance au recrutement. Cette démarche n’est donc pas incompatible avec le dispositif mis en place par ailleurs par le Département pour favoriser l’accueil des professionnels de santé en Meuse. De nouvelles pistes, au demeurant, seront explorées par nos services dans ce cadre.

La réponse est un peu longue, mais à la hauteur des enjeux.

M. Le PRÉSIDENT : Je vous remercie.



  Derniers articles  
  1er/12/2017 : Conseil communautaire de Bar-le-Duc Sud Meuse - 07/12/2017  
  1er/12/2017 : Conseil communautaire de Bar-le-Duc Sud Meuse - 12/10/2017  
  28/11/2017 : Les forums de la refondation - 20/11/2017  
  10/11/2017 : COP 23 : une étape transitoire, un enjeu politique majeur - 06 novembre 2017  
  10/11/2017 : Vie associative : des paroles aux actes - 10/11/2017  
  10/11/2017 : La transition énergétique ne doit pas attendre - 07/11/2017  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET