Articles > Les Elus de Gauche (en Meuse, en Europe) > Conseil départemental de la Meuse > Questions écrites, orales, voeux & interventions > Année 2010 > Séance du 17/06/2010

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Agenda de la semaine du 14 au 18 mai  
  Popularité 100 % : Dieue : carte du canton  
  Popularité 100 % : Bar-le-Duc 1 : les candidats et le canton  
  Popularité 100 % : Revigny - pour joindre les candidats  
  Popularité 100 % : Résultats du 1er tour (10 juin 2012) - nord meusien  
  Popularité 100 % : Les Conseillers départementaux du Groupe des Elus de Gauche - 04/2015  
     

Fermeture du guichet voyageurs à la Gare Meuse - RC - 17/06/2010

Roland Corrier, au nom du Groupe des Elus de Gauche

VŒU D’URGENCE : Fermeture du guichet voyageurs à la Gare Meuse

Vendredi dernier en fin d’après-midi, des cheminots défenseurs de leurs missions de service public, soutenus par des citoyens meusiens soucieux de protéger notre qualité de vie et l’image de notre « nouvelle ruralité », se sont rassemblés à la Gare Meuse afin de défendre la présence d’un guichet voyageurs au sein de la Gare Meuse.

En effet, les représentants du personnel ont appris récemment que la SNCF avait décidé de faire de notre gare la seule gare TGV de l’Hexagone ne proposant aux voyageurs qu’un service automatisé. Pour toute information complémentaire, merci de vous adresser au prochain guichet… à 30 km !

Pourtant, les Meusiens ont largement relevé le défi de l’utilisation de cette gare : dès le début de l’année 2009, on comptait 90 000 passagers au lieu des 45 000 initialement prévus par la SNCF. On flirte désormais avec les 100 000 passagers.

A tel point que non seulement les arrêts existants ont été rentabilisés, mais nous avons même pu obtenir des arrêts supplémentaires. Monsieur le Président, vous nous parliez aussi récemment aussi d’une extension de la gare destinée à offrir une meilleure image de notre département.

Au nom du Groupe des Elus de Gauche, je vous demande, Monsieur le Président, de faire part à la Direction de la SNCF de la vive indignation de notre Assemblée et de lui demander de revenir sur sa décision.

DELIBERATION :

M. Le PRÉSIDENT : Je vous propose d’adopter l’urgence. (L’urgence est adoptée.)

La réponse sera claire et rapide. Je suis intervenu, non pas au nom d’un groupe des élus de gauche ou de droite, mais au nom du Conseil Général auprès de la Direction régionale et de la Direction nationale de la SNCF voilà quinze jours.

J’ai moi-même enquêté sur place pour mettre en rapport le nombre de billets avec les objectifs, ce que monsieur CHAZAL a rappelé dans son voeu, en demandant l’annulation de la décision qui avait été prise.

Je n’ai pas encore reçu de réponse à ce jour, mais je ferai le forcing, car il est aberrant que nous participions à la réfection de ce secteur de la gare, notamment du stationnement. C’est un non-sens total.



  Derniers articles  
  4/01/2019 : Ensemble, rétablissons l’ISF ! Pour un referendum d’initiative partagée - 18/12/2018  
  21/12/2018 : Le Parti socialiste salue le Pacte mondial sur les migrations - 18 décembre 2018  
  17/12/2018 : COP24 : le strict minimum – et même moins – et une France aux abonnés absents - 16/12/2018  
  16/12/2018 : le Parti socialiste propose un autre plan ! - 12/12/2018  
  16/12/2018 : Les socialistes déposent une motion de censure contre le gouvernement - 11/12/2017  
  16/12/2018 : Déclaration universelle des droits de l’homme : 70 ans et une époque qui la met au défi - 10/12/2018  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET