Articles > Les élections > Elections (archives) > Elections régionales - mars 2010 (Lorraine)

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Documents divers  
  Popularité 69 % : Est Républicain - 05/02/2008  
  Popularité 66 % : Leur politique d’affaiblissement de l’Ecole publique - 26/08/2008  
  Popularité 66 % : Chômage en août 2008 : une forte hausse - 30/09/2008  
  Popularité 66 % : IUT : l’inquiétude générale - 10/12/2008  
  Popularité 66 % : Le Conseil des ministres des transports, télécommunications et énergie de l’Union européenne et la « directive Retour ». - 09/12/2008  
     

Élections régionales J-3 / Thème du jour "EMPLOI" - 11/03/2010

Élections régionales J-3 / Thème du jour "EMPLOI"

Contre-vérité de la droite sur l’emploi :

La newsletter de ce jour mérite une introduction en fanfare, alors faisons appel à des spécialistes. Au pipeau Laurent Hénart, aux cuivres les candidats qui forment sa joyeuse troupe, pour l’interprétation de leur fameux refrain : « Notre projet n’a qu’une seule ligne rouge : l’emploi ».

Vous l’aurez compris, aujourd’hui ce sont les énormités de la droite en matière d’emploi qui passent entre les mains de notre équipe de campagne. Cette newsletter est sans doute une des plus belles qu’il nous revient de faire – et il nous tardait de la faire ! – puisque, paraît-il, l’emploi est « LA priorité » du candidat UMP en Lorraine. Il paraît même qu’il a LA recette pour lutter contre le chômage.

C’est indéniable, l’emploi est la priorité des Lorrains. C’est aussi la nôtre et il est rassurant de voir que l’ensemble des partis politiques s’emparent de cette problématique.

Cependant, il faut avouer qu’en cette période, il est tout à fait cocasse d’entendre un candidat UMP annoncer que SA priorité est l’emploi quand on sait les conséquences de la politique menée par le gouvernement - SON gouvernement : moins d’infirmières, moins d’enseignants, moins de fonctionnaires, cacophonie au Pôle Emploi, restructurations militaires et même, moins de nounous après la suppression de la Prestation d’Accueil du Jeune Emploi (PAJE) pour les transfrontaliers.

D’ailleurs, faire de l’emploi SA priorité n’est-ce pas une façon de désavouer son propre gouvernement ? Pour un parlementaire et candidat UMP, faire de l’emploi SA priorité n’est-ce pas annoncer publiquement SA propre culpabilité ? N’est-ce pas une façon de donner du crédit à l’idée de bouclier social portée par les hommes et femmes de gauche que nous sommes ? Le mot schizophrénie est une fois de plus celui qui résume le mieux la situation dans laquelle se trouve l’UMP aujourd’hui.

De l’aveu de beaucoup, Laurent Hénart, à l’image d’un messie, porte LA solution contre le chômage. Selon Laurent Wauquiez – lui même un modèle en matière d’emploi… - la liste UMP en Lorraine porte « le programme le plus abouti et le plus intéressant ». « Je n’ai pas vu ça ailleurs », a-t-il précisé.
Il paraît même que la tête de liste UMP dans les Vosges est un
modèle : « ses initiatives pour l’emploi donnent des exemples à
suivre », nous dit-on.

Avant d’aller plus loin, on est en droit de se demander pourquoi Laurent Hénart n’a pas été conservé au gouvernement si effectivement il détient LA solution ? On ne comprend pas non plus pourquoi il ne partage pas SA solution avec le gouvernement actuel qui semble, de son côté, dépourvu d’idées alors que la compétence de l’emploi lui revient par la loi ?

Quelle est donc cette fameuse solution ? Réponse : saisir les opportunités « offertes » par le grand emprunt et le Grenelle de l’Environnement. Décryptage : il faut s’appuyer sur l’Etat et l’Union européenne ! Convenons-en, difficile de proposer mieux…

Ne soyons pas trop ironique non plus. Ces propositions paraissent tout à fait ambitieuses par rapport à celles de l’UMP nationale qui défend par exemple le principe « 1 entreprise = 1 apprenti ».
Chers amis, pas besoin de vos calculettes pour ce petit problème à un sou : il y a aujourd’hui 17 000 apprentis et 115 000 entreprises en Lorraine. Combien d’apprentis l’UMP devrait-elle trouver pour atteindre son objectif ? Pas moins de 98 000… et en quatre ans s’il vous plaît puisque le mandat des élus régionaux vient d’être raccourci… Décidément dur, dur d’être UMP !

Après tout ça, sont-ils en droit de nous faire la leçon en matière d’emploi ?

Nous n’avons pas de leçons à recevoir d’eux. Eux suppriment de l’emploi. Nous, nous le créons ou le maintenons : 75 000 emplois créés ou maintenus entre 2004 et 2010 par la majorité de Jean-Pierre Masseret.

Parce que l’emploi est justement LA priorité des Lorrains, il faut se garder de toute annonce superflue. Parce que l’emploi est notre priorité, il ne peut y avoir qu’un seul engagement, celui de travailler 7 jours sur 7 avec le seul souci des Lorrains comme cela a été fait pendant six ans par la majorité sortante du Conseil Régional !

Nos propositions en matière d’emploi

L’emploi est de la compétence de l’Etat. A ce titre nous ne pouvons pas établir une politique de l’emploi stricto sensu comme doit le faire tout gouvernement responsable. Cependant, avec le Conseil Régional nous disposons de beaucoup d’outils que nous utilisons pour favoriser l’emploi ; notre action en faveur de l’emploi sera transversale :
- D’une part, il s’agit de continuer à préparer les Lorrains à l’emploi : qu’ils soient lycéens, apprentis, étudiants, salariés ou demandeurs d’emploi, les Lorrains seront accompagnés par notre majorité afin de créer les conditions du premier emploi, sécuriser l’emploi ou rebondir vers l’emploi. Préparer les Lorrains à l’emploi c’est aussi soutenir leur pouvoir d’achat
pour que la formation soit le levier qu’elle doit être. Tout cela nous le proposons aux Lorrains et nous le concrétiserons si nous restons en responsabilité.
- D’autre part, il s’agit de continuer à créer les conditions du développement de l’activité (entendue au sens large) : économique, touristique, sociale (les emplois dans la santé et la vie associative), développer les grandes infrastructures, favoriser l’attractivité, etc. L’activité est par nature à la condition sine qua none de l’emploi.

Toute opportunité de créer ou maintenir de l’emploi, doit être
saisie. C’est le sens de notre volonté : nous voulons soutenir
les projets des Lorrains et des territoires. Un emploi créé ou
maintenu c’est un Lorrain en sécurité.

N’hésitez pas à aller analyser les propositions que nous portons
au regard de l’emploi.


La presse du jour
- Dans Libé Strasbourg du 10 mars 2010 (une fois n’est pas coutume
, « la presse d’hier » sera notre « presse du jour ») « Bertrand mal aiguillé en Lorraine, selon le PS »

Pas besoin de commentaires. L’article se suffit à lui-même : « Xavier Bertrand était en Lorraine hier pour apporter son soutien à Laurent Hénart, qui tente de reconquérir la région au président PS sortant Jean-Pierre Masseret. Avec Nadine Morano, le secrétaire général de l’UMP et la tête de liste ont visité une PME de Messein, en Meurthe-et-Moselle : Cristal Laser, qui fabrique des cristaux pour lasers scientifiques et industriels.
Au PS, on rit (un peu jaune) de ce choix. "Cristal Laser a été aidée une seule fois par la région quand elle était à droite, en 1998", affirme un proche de Jean-Pierre Masseret : "Mais depuis 2004, elle a bénéficié de quatre aides aux transferts de technologie et à la recherche et développement, pour un montant total de 1.022.139 euros. C’est l’une des entreprises qui a été parmi les plus aidées par la majorité depuis qu’elle est aux manettes. On est donc très étonné que l’équipe de Hénart ait
fait ce choix de visite. A moins que Xavier Bertrand ait voulu rendre hommage à l’action du PS et de Jean-Pierre Masseret ?... ».

- Dans La Semaine d’aujourd’hui. « Restructurations militaires : la bataille n’est pas terminée » Dans cet article, vous pourrez apprécier toute la mauvaise foi du Président du Conseil Général de Moselle et candidat UMP aux élections régionales. Il aurait déclaré que « cela ne change rien de savoir qui est responsable » des restructurations militaires.

Au contraire. Comme le veut l’expression, il faut toujours « rendre à César ce qui appartient à César ». Alors rendons à l’UMP la paternité des restructurations militaires ainsi que leurs conséquences sur l’emploi et l’activité en Lorraine.

Tant que l’UMP ne voudra pas assumer ses responsabilités, il faudra répéter à qui veut l’entendre - et même à ceux qui ne veulent pas l’entendre d’ailleurs - que le gouvernement supprime de l’emploi et de l’activité dans nos territoires !

Notre bataille contre l’UMP n’est effectivement pas terminée !


Prochains Rendez-vous avec Jean-Pierre Masseret

Aujourd’hui jeudi 11 mars 2010 :
- Débat sur France Bleu (Lorraine Nord et Sud) avec les autres candidats tête de liste. Thème "développement économique et emploi". - A 18h00
- Réunion publique à Nancy, Crédit Mutuel Enseignant (29-31 rue Gustave Simon), à 20h30.

Demain vendredi 12 mars 2010 :
- Réunion publique à Hayange, Salle Molitor, à 19h00. Dernière
réunion publique avant le premier tout venez nombreux !!



  Derniers articles  
  4/01/2019 : Ensemble, rétablissons l’ISF ! Pour un referendum d’initiative partagée - 18/12/2018  
  21/12/2018 : Le Parti socialiste salue le Pacte mondial sur les migrations - 18 décembre 2018  
  17/12/2018 : COP24 : le strict minimum – et même moins – et une France aux abonnés absents - 16/12/2018  
  16/12/2018 : le Parti socialiste propose un autre plan ! - 12/12/2018  
  16/12/2018 : Les socialistes déposent une motion de censure contre le gouvernement - 11/12/2017  
  16/12/2018 : Déclaration universelle des droits de l’homme : 70 ans et une époque qui la met au défi - 10/12/2018  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET